Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ascension des places européennes, plan de la grèce

Marché : Ascension des places européennes, plan de la grèce

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pas de cotations à Wall Street hier soir mais les 'futures' entérinent déjà le débordement des 13.000Pts sur le Dow Jones, et il suffirait qu'Apple gagne 3% aujourd'hui -histoire de retracer les 520$- pour propulser le Nasdaq au contact des 3.000Pts.

Ce scénario est dans toutes les têtes (et le consensus est massivement haussier): il explique peut être l'accélération à la hausse survenue en fin de séance. Le CAC40 (+0,95% à 3.472,5Pts) en profite pour terminer au plus haut du jour et de l'année... et même depuis le 3 août 2011.

Ce n'est pas vraiment une surprise: le mois de février s'est achevé au plus haut vendredi, alors pourquoi pas profiter de l'absence d'opposition (surtout de la part d'éventuels vendeurs US) pour entamer le mois de mars (sur les contrats et options) de la meilleure des façons.

Les jeux étaient donc faits dès la toute première de cotations et le petit épîsode de consolidation qui a ramené l'indice vers 3.452,5Pts vers 16H15 n'a pas permis de refermer le 'gap' haussier qui s'est ouvert ce matin. (c'est le second consécutif, après celui des 3.993Pts de jeudi dernier).

L'ascension de +1,2% des places européennes (dans le sillage de Francfort avec +1,45% et Madrid avec +1,85%) s'expliquent par le dénouement du plan de refinancement de la Grèce avec un montant de 237 milliards d'euros (qui a été entériné à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe hier soir) ainsi que par la décision de la Banque Centrale chinoise qui vient d'annoncer l'abaissement de 0,5% du montant des réserves obligatoires des banques par la Banque Centrale chinoise, ce qui libèrerait une capacité de 80Mds$ de prêts supplémentaires.

Ce lundi, les volumes son demeurés relativement étroits du fait de la fermeture des marchés américains pour le George Washington's Birthday: à 17H354, le volume s'établissait à 2,55MdsE.

Le véritable évènement de cette journée plutôt creuse, c'est la confirmation du franchissement des 120$ sur le 'Brent' à Londres et le débordement des 105$ sur le 'WTI' (le baril s'envolait de +2,6% vendredi).

Aucune donnée américaine n'était attendue cet après-midi mais cela n'empêche pas l'Euro (+0,9%) de se rapprocher des 1,32650$, en grande partie grâce à l'affaiblissement du Yen orchestré par la BoJ.

Sur le front des valeurs, STMicroelectronics se trouve bien orienté, s'adjugeant 6,2% à 5,692E, suite de la nomination de Carlo Ferro, son directeur financier depuis presque 10 ans, au poste de directeur opérationnel de sa filiale déficitaire ST-Ericsson.

ST-Micro entraine dans son sillage Soitec qui affichait +4,7%. Renault s'adjuge +3,2% (à 41,08E): dès que le titre accroit ses gains, cela met la pression (à la baisse) sur Peugeot (inchangé), ce qui démontre la mise en place de stratégies d'arbitrages entre les 2 titres depuis une quinzaine de jours.

Seb avance de 2,7% à 65,63 euros, après avoir rassuré sur la qualité des produits de sa marque chinoise Supor, un dossier à l'origine de la sévère correction de ses titres vendredi matin.

En revanche, Veolia Environnement abandonne 3,5% à 9,29E alors que différentes sources de presse évoquent un possible départ d'Antoine Frérot, l'actuel PDG, et l'arrivée possible de l'ancien ministre de l'écologie, Jean-Louis Borloo (l'interressé dément mais le marché reste sceptique). Sanofi abandonnait également -1% et Cap Gemini -0,6%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI