Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Areva touché par les événements au japon, les banques recherchées

Marché : Areva touché par les événements au japon, les banques recherchées

Areva touché par les événements au japon, les banques recherchées Areva touché par les événements au japon, les banques recherchées

(Tradingsat.com) - Le Japon continue d'inquiéter les marchés financiers après le séisme dévastateur qui s'est produit vendredi, entraînant un tsunami et de graves dysfonctionnements dans des centrales nucléaires de la région ravagée. Les secteurs exposés à cette catastrophe naturelle de très grande ampleur, notamment l'assurance, la réassurance, l'énergie, le luxe ou encore l'automobile, sont affectés en Bourse. Scor et Areva décrochent. A l'inverse, les banques sont recherchées après les accords européens du week-end et une note positive de JP Morgan. L'indice CAC 40 recule de 0,3% à 3 915 points.

Areva dévisse de 8,8% à 31,8 euros lundi à la mi-séance. Le premier producteur mondial d'énergie nucléaire subit le contrecoup de la catastrophe japonaise. Le séisme et le tsunami qui ont frappé le nord du Japon ont provoqué une panne des circuits de refroidissement et des explosions sur les réacteurs 1 et 3 de la centrale nucléaire de Fukushima, située à 250 km au nord-est de Tokyo. Malgré les efforts déployés par Tepco, l'opérateur japonais des centrales arrêtées, pour refroidir les réacteurs, certains spécialistes américains redoutent maintenant une catastrophe nucléaire du type de celle survenue il y a 25 ans à Tchnernobyl.

Scor, qui est le cinquième réassureur mondial, cède 2,3% après avoir perdu plus de 5% en fin de semaine dernière. Depuis le début de l'année 2011, Scor est concerné par une série de catastrophes naturelles, comme en Australie, avec des cyclones et des inondations, et en Nouvelle-Zélande, avec un nouveau tremblement de terre qui a dévasté Christchurch. Sur la base des informations aujourd'hui disponibles, Scor estime que le coût net de rétrocession pour le Groupe avant impôt s'approche de 100 millions d'euros pour les événements australiens de 2011 et de 100 millions d'euros également pour le second tremblement de terre en Nouvelle-Zélande.

Alcatel-Lucent (+1,2%). Jefferies a réitéré ce lundi une recommandation à l'achat sur le titre avec un objectif de cours de 5 euros, valorisation que le broker juge toujours "conservatrice". L'analyste apprécie Alcatel-Lucent car l'équipementier télécoms est selon lui la "solution la moins onéreuse" (le meilleur choix d'investissement, ndlr) pour jouer le thème des données mobiles, une activité qui devrait connaître une croissance explosive dans les cinq prochaines années.

Alors que les regards sont tournés vers le Japon, les valeurs bancaires se distinguent nettement à la mi-séance. Dexia (+5,8%), Crédit Agricole (+4,1%), Société Générale (+3,4%), BNP Paribas (+2,5%) et Natixis (+2,6%) affichent des gains relativement élevés. JP Morgan Cazenove a relevé lundi son opinion sur les banques européennes de "Neutre" à "Surpondérer" après les annonces rassurantes du week-end lors du sommet des dirigeants des pays de l'Euro Zone. L'analyste estime par ailleurs que le secteur fait partie de ceux qui ont le moins performé lors des six derniers mois. Le broker est positif sur les banques françaises et italiennes mais ne se positionnerait toutefois pas sur celles de la "périphérie" au-delà d'un rebond potentiel initial.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI