Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Angela merkel redit son opposition à l'idée des euro-obligations

Marché : Angela merkel redit son opposition à l'idée des euro-obligations

Angela merkel redit son opposition à l'idée des euro-obligationsAngela merkel redit son opposition à l'idée des euro-obligations

HAMELIN, Allemagne (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a redit vendredi son opposition aux euro-obligations comme solution à la crise de la dette souveraine de la zone euro.

"Nous serions sur une pente glissante et, dans le meilleur des cas, cela nous mettrait à un niveau européen moyen, mais plus probablement, nous serions dans une situation bien pire", a-t-elle dit. "Et cela, nous ne le voulons pas."

S'exprimant lors d'un rassemblement chrétien-démocrate organisé à Hamelin, dans l'ouest de l'Allemagne, Angela Merkel a ajouté: "Si la dette était mise dans un pot commun, je ne serais jamais en mesure de déterminer d'où elle provient, sans même parler de la manière d'améliorer ma situation."

"Et les euro-obligations ne donneraient aucunement le droit d'intervenir pour contraindre les autres à la discipline budgétaire."

Vendredi également, le chef du gouvernement français François Fillon a rejeté la création d'obligations européennes, estimant qu'elle renchérirait le coût de la dette publique de la France et pourrait compromettre sa notation, dans une tribune publiée par Le Figaro.

Petra Wischgoll, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...