Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Actualité dense en europe, l'euro en petite hausse

Marché : Actualité dense en europe, l'euro en petite hausse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Entre l'actualité budgétaire espagnole, celle de la France, la réunion de l'Eurogroupe et les statistiques américaines de l'après-midi, l'actualité était chargée sur le marché des changes ce vendredi. Peu avant 13 heures, l'euro regagnait 0,33% contre le dollar US à 1,3343, soit le terrain perdu la veille. Une pointe à 1,3377 a été atteinte en matinée.

On signalera que les autres grandes parités sont toutes presque parfaitement neutres, qu'il s'agisse de l'euro/yen (+ 0,04% à 109,5), de l'euro/livre (- 0,06% à 0,8332) et de l'euro/franc suisse (- 0,07% à 1,12046).

Un cambiste nord-européen estime que “tout est possible sur le marché des changes aujourd'hui”, en raison de ce dernier jour du mois qui marque aussi la fin du 1er trimestre 2012. Des investisseurs procèdent souvent à des ajustements à ce moment.

La présentation par le gouvernement espagnol du budget 2012 devrait mobiliser l'attention. 'Un des objectifs est de réduire les dépenses d'au moins 35 milliards d'euros', souligne Barclays Bourse.

“Il existe toujours un risque élevé que l'Espagne ne soit pas capable de s'en sortir sans une aide extérieure ces prochaines années”, craint de son côté un cambiste, qui n'exclut pas que la Grèce et l'Irlande fassent de nouveau parler d'elles à Copenhague.

Par ailleurs, l'Eurogroupe des ministres des Finances se réunit ce vendredi à Copenhague pour finaliser le pare-feu financier pour aider les grands pays de la zone euro endettés (notamment l'Italie et l'Espagne). Les grands argentiers devraient également avaliser l'extension des moyens des moyens du fonds de sauvetage européen.

Rappelons que l'OCDE avait déclaré cette semaine qu'il lui semblait nécessaire de porter cette enveloppe de 500 à “au moins” 1.000 milliards d'euros.

Bonne nouvelle en attendant : le déficit public de la France pour 2011 s'établit à -103,1 milliards d'euros, soit -5,2% du PIB, contre -7,1% du PIB en 2010, indique l'Insee. 'Le gouvernement s'était engagé devant ses partenaires européens à le ramener à -5,7% en 2011', rappelle un analyste.

Cette amélioration en part de PIB provient à la fois du dynamisme des recettes, qui passent de 49,5% à 50,7% du PIB, et de la modération des dépenses, qui passent de 56,6% à 55,9% du PIB. Le taux de prélèvements obligatoires augmente de 1,3 point en 2011 à 43,8% du PIB, sous l'effet de la hausse des impôts (+7,8%).

L'agenda statistique de l'après-midi sera chargé du côté américain : à 14 heures 30, seront dévoilés les dépenses et revenus des ménages pour février, attendus respectivement en hausse de 0,5% et 0,4%. Le marché accueillera l'indice PMI de Chicago pour mars à 15 heures 45, pour lequel le consensus table sur une baisse à 63.

Enfin, les investisseurs prendront connaissance à 15 heures 55 de la confiance des consommateurs du Michigan pour le mois de mars, attendue en légère hausse à 75.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...