Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : 1,214 dollar, l'euro proche d'un sommet d'un mois

Marché : 1,214 dollar, l'euro proche d'un sommet d'un mois

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne tenait la barre symbolique des 1,24 dollar, retrouvant ainsi des niveaux perdus de vue depuis le début du mois de juillet. Vers 12 heures 30, l'euro progresse faiblement de 0,15% à 1,2417 dollar.

Sur une semaine, sa reprise est maintenant proche de 1%. Le devise européenne semble ainsi confirmer le rebond sur les 1,20 dollar entamé le 25 juillet.

Face au yen, la devise du Vieux continent s'apprécie ce midi de 0,31% à 97,23 yens, mais recule de 0,19% contre le sterling à 0,7933. Rien à signaler enfin contre le franc suisse, stable à 1,2015 franc l'euro.

Selon un cambiste nord-européen, l'évènement clé de ces derniers jours est la décision de la BCE, annoncée jeudi dernier, plutôt que les chiffres US du chômage de juillet parus vendredi.

'Sur le marché, le sentiment est passé d'un coup d'une vision négative à l'euphorie', note l'intervenant. De son avis, le dollar par continuer à se déprécier ces six prochains mois à mesure que la 'falaise fiscale' va s'approcher. Et les devises émergentes devraient également monter, portées notamment par les plans de relance dans les pays en questions comme par le QE 3.

Selon Saxo Banque, “la situation européenne s'améliore avec l'Allemagne qui se montre de plus en plus flexible sur la question de la crise de la dette européenne”. Les spécialistes en veulent pour preuve qu'“Angela Merkel a indiqué que son gouvernement supporterait le programme de rachat d'obligations souveraines de la part de la Banque centrale européenne.”

“D'après un journal italien, Mario Monti devrait rencontrer dans la journée le chef de la BCE, indique de son côté RTFX.

De plus, les opérations de rachats obligataires de la BCE devraient reprendre, ce qui soulage la pression sur les souverains italiens notamment. Et en Espagne, une intervention de la banque centrale de Francfort pourrait devenir possible car Madrid envisagerait de la demander, une condition sine qua non pour la BCE selon le discours de Mario Draghi, jeudi dernier.

'Le marché attend de la part de la BCE un geste à la mesure de ses attentes dans les semaines qui viennent, mais lui accorde pour l'instant le bénéfice du doute comme le montre le rebond des actions, des devises à risques et des matières premières sur les dernières séances', ajoute de son côté IG Markets.

Hier soir, la Fed a publié son enquête sur les conditions de crédit aux Etats-Unis. Il en ressort, selon les analystes d'Aurel BGC, que 'les conditions de financement restent restrictives et limitent le potentiel de croissance des ventes dans l'immobilier. Clairement, pour stimuler la croissance, ce secteur reste la clef.'

“Cette enquête devrait renforcer les membres de la Fed désirant une action en direction des banques pour les inciter à financer une demande potentielle très forte d'investissement dans l'immobilier résidentiel”, indique Aurel BGC. Selon un autre intervenant dont l'opinion est communément admise, le lancement d'un 3ème plan d'assouplissement quantitatif, le tant attendu 'QE 3', devrait intervenir en septembre.

Du côté des statistiques de la matinée, on a appris que les commandes à l'industrie allemande avaient diminué de 1,7% en juin 2012, d'après le Ministère Fédéral de l'Économie et des Technologies. Par comparaison, le consensus ne tablait que sur une baisse d'un peu plus d'un demi-point.

En outre, la production industrielle a reculé de 2,5% au Royaume Uni en juin par rapport à mai.

Aucune statistique américaine d'importance n'est attendue cet après-midi des Etats-Unis.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...