Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : 1% de baisse de l'euro depuis le début de l'année

Marché : 1% de baisse de l'euro depuis le début de l'année

tradingsat

(CercleFinance.com) - Entre les craintes de refinancements des banques et celles des Etats de la zone euro, les motifs d'inquiétudes jouent de nouveau en avant-scène en cette fin de semaine. La monnaie unique européenne ne parvenait pas à se remettre ce vendredi et a d'ailleurs atteint ce matin un nouveau point bas de près d'un an et demi à 1,2764 dollar l'euro. Vers 13 heures, l'euro grappille 0,07% à 1,28000 euro.

Le ton est aussi neutre face au yen (+ 0,03% à 98,70 yens l'euro), la livre (- 0,11% à 0,8246) et le franc suisse (- 0,01% à 1,2182).

En ce 6 janvier et hors franc suisse qui lui est maintenant lié par le “plancher” d'au moins 1,20 franc fixé par la Banque nationale suisse, l'euro a perdu environ 1% contre les autres monnaies précitées depuis le début de l'année.

Un cambiste nord-européen soulignait ce matin que les taux d'intérêts des emprunts souverains d'Europe du Sud se sont 'fortement tendus cette semaine', celui d'Italie passant au-dessus de la barre fatidique des 7% quand celui d'Espagne s'approche des 6%. Ce qui signale un regain de tensions alors que les Etats de la zone monétaire unique devront financer en ce début d'année des centaines de milliards d'euros.

En outre, la première réunion importante d'officiels européens de l'année est prévue lundi, une échéance qui semble accroître l'appréhension à mesure qu'elle se rapproche.

Pour ne rien arranger, le système bancaire suscite toujours des doutes. Ainsi l'action UniCredit chute encore de 11,5% à Milan à 3,96 euros, alors qu'elle avait commencé l'année vers 6,5 euros. La perspective d'une augmentation de capital de 7,5 milliards d'euros, soit peu ou prou la capitalisation boursière actuelle de l'établissement bancaire italien, plombe le titre.

Selon Barclays Bourse, la baisse de l'euro 'traduit une sortie de capitaux de la zone euro par les investisseurs. Le bon côté des choses : cela va favoriser les exportations de la zone euro.'

Sur l'agenda statistique de la matinée, le taux de chômage dans la zone euro est resté stable à 10,3% en novembre, tandis que le volume des ventes du commerce de détail a diminué de 0,8%.

La Commission européenne a dévoilé des indicateurs contrastés pour le mois de décembre, avec un léger recul des indices de sentiment économique pour la zone euro et l'UE, mais une première augmentation de l'indice du climat des affaires en dix mois.

Cet après-midi, les cambistes auront les yeux rivés vers les créations d'emploi aux États-Unis pour le mois de décembre. Le consensus tablait sur 130.000 créations en début de semaine, mais devrait probablement se situer autour de 200.000 après le rapport ADP de jeudi.

'A 325.000, l'estimation ADP de créations d'emplois dans le secteur privé est très forte, mais ces chiffres ne sont pas parfaitement corrélés avec l'estimation du BLS (US Bureau of Labor Statistics, NDLR)', précise Aurel BGC, notant que 'le secteur public continue de réduire rapidement ses effectifs.'

Le bureau d'analyse estime néanmoins que les chiffres du BLS devraient être positifs. 'Les créations d'emploi s'annoncent fortes dans la distribution, l'industrie et le secteur de la construction', indique-t-il.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...