Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : 'année constructive pour les actions' (natixis am)

Marché : 'année constructive pour les actions' (natixis am)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Natixis Asset Management a livré ses perspectives et ses stratégies d'investissement pour 2012, à l'occasion d'une réunion organisée ce jeudi.

Philippe Waechter, directeur de la recherche économique, a tablé sur une première partie de l'année caractérisée par une certaine lenteur dans les pays émergents, une reprise modérée aux Etats-Unis et une récession en zone euro.

'Les pays industrialisés sont englués dans des problématiques de dette les empêchant de disposer rapidement d'une croissance forte et durable', a-t-il souligné.

Selon Natixis AM, une reprise ne pourra s'opérer que sous l'impulsion des émergents. 'A horizon six à neuf mois, les moindres tensions inflationnistes, les politiques monétaires devenues plus accommodantes, la dynamique interne et une économie américaine qui ne montre pas de rupture se traduiront par une phase de reprise qui favorisera la hausse du commerce mondial, bénéficiant ainsi aux pays développés', a précisé Philippe Waechter.

L'effet positif sur l'activité globale y compris en zone euro ne devra pas être enrayé par une consolidation fiscale trop rapide, au risque de créer une récession plus longue, perdurant au-delà de l'été.

Emmanuel Bourdeix, directeur de la gestion actions, diversifiée et structurée, a pour sa part estimé que 2012 constituerait 'une année plutôt constructive pour les actions'.

Il anticipe néanmoins des turbulences sur les premiers mois, puis un rebond sous conditions au second semestre.

Ainsi, la zone euro doit mettre en place les solutions annoncées, 'avec une BCE plus souple et un euro déprécié', tandis que l'aversion pour le risque baisse durablement et les multiples de valorisation se dilatent.

En terme d'allocation, Emmanuel Bourdeix considère 2012 plutôt comme 'l'année du géographique que du sectoriel'.

Il a affirmé sa préférence pour les pays développés au détriment des émergents, au regard d'une inflation pas complètement sous contrôle, d'un manque de visibilité sur l'ampleur du ralentissement en Chine, ou encore d'un desserrement des politiques monétaires qui peut entraîner une dépréciation des devises et tarir les flux d'investissement sur les Bourses.

Natixis AM fait le choix des Etats-Unis à court terme, contre l'Europe, appelant toutefois à la vigilance concernant les élections américaines et la problématique de la dette.

Le directeur de la gestion actions, diversifiée et structurée, a évoqué une possibilité de rattrapage des actions de la zone euro dans un second temps. 'La dépréciation de l'euro favorisera les exportatrices européennes au détriment des américaines', a-t-il précisé.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...