Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Interview : "nous envisageons 2010 avec une hausse de nos marges" (sylvain bellaïche, pdg)

vendredi 9 avril 2010 à 10h55

(BFM Bourse) - Sylvain Bellaïche, Président Fondateur de Referencement.com, revient aujourd'hui sur les grandes lignes de son plan stratégique à trois ans. L'occasion pour le spécialiste du marketing digital de réaffirmer ses projets à l'international où il compte générer 60% de son chiffre d'affaires d'ici 2013. Pour se donner les moyens de ses ambitions, le Groupe a lancé fin mars dernier une augmentation de capital de 1 million d'euros avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS). Rappelons que les DPS seront cotés et négociés sur Alternext Paris jusqu'au 9 avril 2010 inclus.

Tradingsat.com : Referencement.com est un spécialiste européen du marketing digital mais aussi un éditeur de logiciels de search marketing advertising. Quel est votre métier exactement ?

Sylvain Bellaïche : Nous sommes une agence globale de marketing sur Internet fixe et mobile, mais aussi l'éditeur d'une suite de logiciels « HolosFind » qui permet de gérer et d'optimiser les campagnes de liens sponsorisés de nos clients. Nos clients sont des grands comptes, des PME et des agences de publicité, qui souhaitent que leurs investissements publicitaires sur Internet et Internet mobile soient les plus efficaces possibles. Nous suivons la locomotive Google en leur proposant des services qui leur apportent le maximum de valeur avec des tableaux de bord et des optimisations en temps réel de l'ensemble des leviers d'acquisition de trafic ou de clients finaux. Nous réalisons 100 % de notre chiffre d'affaires en France où nous sommes numéro 1 en tant qu'agence globale en marketing digital. Notre métier est de déterminer les sources de trafic potentiel pour un client qui est présent sur la toile et les moyens à déployer. Nous avons la particularité d'intervenir sur du « reverse marketing ».

Tradingsat.com : Pouvez-vous expliquer ce concept de « reverse marketing » ?

Sylvain Bellaïche : L'idée est de déterminer les moyens à déployer pour arriver aux objectifs de chiffre d'affaires, de panier moyen ou de coût d'acquisition définis par notre client, un spécialiste du e-commerce, par exemple, en fonction de son budget. Cela peut passer par son référencement - qui rapporte 40 % de trafic pour un site -, l'achat de liens sponsorisés, la fidélisation de sa base clients, le recrutement de profils pour sa base de prospects, la mise en place de campagnes d'affiliation, la création de bannières ou encore d'applications pour les smartphones… Le tout fait l'objet d'un reporting sur notre logiciel « HolosFind » ou ceux du marché comme DoubleClick ou Adverse. A partir de ce reporting, nous suivons en temps réel la réalisation des objectifs de nos clients et nous adaptons en temps réel notre stratégie.

Tradingsat.com : Vous parliez d'HolosFind, cette solution se présente en fait comme une sorte de SaaS (« Software as a Service ») ?

Sylvain Bellaïche : Exactement ! C'était le pari que l'on avait fait il y a une dizaine d'années en développant ce logiciel. A l'époque des Yahoo!, Lycos et autre Altavista - Google n'existait pas encore -, nous avions besoin d'outils de reporting pour notre métier de référencement. Nous avons donc développé notre propre technologie pour ensuite la commercialiser selon les besoins. Elle est disponible en mode SaaS. Ainsi, Microsoft utilise cette technologie et un développement spécifique appelé « Scorecard ». A l'image de Microsoft, 40% de nos clients sont des grands comptes. Parmi eux : Vivendi, Porsche ou encore Monabanq. Tous ont une véritable stratégie Internet, une stratégie de vente, de création de « leads » (monétiser l'audience d'un site, ndlr).

Tradingsat.com : Vous êtes aussi présent dans l'Internet mobile depuis 2009 ?

Sylvain Bellaïche : En effet, la division Internet Mobile enregistre ses premières commandes et nous en sommes très satisfaits. Nous avons gagné des budgets conséquents sur HolosFind Mobile qui propose des dispositifs innovants comme la réalité augmentée, la géolocalisation et le paiement sans contact. C'est un média très porteur. Nous développons des applications spécifiques pour nos clients dédiées aux plateformes Androïd (Google), iPhone mais aussi iPad. La tablette d'Apple a d'ailleurs rencontré un vif succès lors de son premier jour de lancement aux Etats-Unis avec 300.000 appareils écoulés, ce qui témoigne de l'engouement pour les produits nomades, des vecteurs porteurs du marché.

Tradingsat.com : Dans les chiffres, les marges du Groupe ont fortement augmenté entre 2008 et 2009, mais au détriment de la croissance (-9,9%). Comment expliquer ce paradoxe ?

Sylvain Bellaïche : Nous nous sommes concentrés sur des produits à plus forte marge et notre pari de devenir éditeur de solutions logicielles est réussi. Nous nous sommes également focalisés sur des clients à plus forte marge. Avec l'émergence de nouveaux acteurs comme Facebook ou Twitter, qui sont des créateurs de trafic, ou encore la géolocalisation, les vidéos, nous avons aujourd'hui six formats de réponse possible sur les moteurs de recherche. Sept avec le mobile, sur lesquels nos clients souhaitent être présents pour gagner en visibilité. Donc forcément, le coût a augmenté pour nos clients, ce qui a joué favorablement sur l'évolution de nos marges. J'ajoute enfin que la baisse de notre chiffre d'affaires est relative par rapport à celle de nos concurrents dans la partie média, certains ayant vu leur activité se dégrader de 30% de mémoire...

Tradingsat.com : En quoi consiste votre stratégie de développement à l'international ?

Sylvain Bellaïche : Notre zone de chalandise, c'est l'Europe. Notre objectif est de réaliser la moitié de notre chiffre d'affaires à l'international en 2013, en développant nos ressources dans des pays tels que l'Angleterre, et en nous implantant prochainement en Allemagne, en Espagne ou en Italie. Nous étudions beaucoup de dossiers, notamment en Europe de l'Est, où nous sommes déjà implantés avec notre filiale en Roumanie. Au départ, centre off-shore, elle engrange désormais ses propres commandes de manière assez forte et de bonnes nouvelles sont attendues dans les semaines à venir avec le lancement de nouveaux produits. La croissance est à 3.000 kilomètres de Paris, pas besoin d'aller la chercher plus loin !

Tradingsat.com : L'arrivée d'un actionnaire de référence au capital de Referencement.com est-elle envisagée ?

Sylvain Bellaïche : C'est une bonne question. Nous voulons faire de Referencement.com une vraie devise, une monnaie d'échange pour payer en titres des acquisitions. Cela fait partie de nos plans, nous sommes ouverts et notre positionnement intéresse des acteurs mais aussi des investisseurs financiers ou industriels. Donc effectivement, l'arrivée d'un actionnaire de référence n'est pas exclue.

Tradingsat.com : En 2013 ou avant ?

Sylvain Bellaïche : Bien avant. Mais je ne peux pas vous en dire plus…

Tradingsat.com : Quelles sont vos perspectives financières pour 2010 ?

Sylvain Bellaïche : Je dirais que le repositionnement de l'offre sur des produits à forte marge, l'effet conjugué de la progression du chiffre d'affaires dans l'édition de logiciels et de l'augmentation du revenu moyen par client nous permettent d'envisager 2010 avec une hausse de nos marges.

Propos recueillis par Julien Mouret.

Propos recueillis par - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+325.90 % vs +11.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat