Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Interview : "les cycliques n'ont pas achevé leur rebond"

vendredi 18 décembre 2009 à 09h00

(BFM Bourse) - A deux semaines du terme d'une année boursière historiquement animée, qui a vu le Cac 40 toucher un plus bas depuis 2003 avant de connaître un rebond spectaculaire, Yann Azuelos, le responsable de la Table des Marchés de la société de gestion Meeschaert, livre son analyse du marché et donne ses pistes d'investissement pour 2010.

Tradingsat.com : Va-t-on assister au traditionnel rally de fin d'année ?

Yann Azuelos : C'est un petit rally déjà bien amorcé. Décembre est souvent un mois boursier favorable, surtout quand le reste de l'année a été positif. A l'approche de la trêve des confiseurs, les dernières opérations de « windows dressing » [habillages de bilan, qui consistent pour les gérants à vendre ce qui a sous-performé depuis le début de l'année, et à acheter ce qui a déjà bien monté, ndlr], ne devraient donc pas trop chambouler le classement. Au sein du Cac 40, les gagnants 2009 sont Renault, Axa, Société Générale et Alcatel-Lucent, et les «worst performers» sont France Télécom, Vivendi, GDF Suez, Total et EADS. On note en parallèle que des titres comme Alstom, ArcelorMittal, Saint-Gobain, Lafarge ou CGG Veritas ont été très « travaillés » ces derniers temps du fait d'une intense rotation sectorielle.

Tradingsat.com : A quoi peut-on s'attendre pour le début 2010 ?

Yann Azuelos : Les statistiques indiquent aussi que janvier, février et mars sont souvent des mois de Bourse positifs. C'est à cette période que les entreprises publieront leurs comptes annuels et donneront leurs prévisions pour 2010, ce qui pourrait donner au marché la visibilité dont il a besoin. Je pense aussi que la dynamique de réduction des coûts des entreprises devrait se prolonger et leur permettre de continuer à améliorer leurs marges.

Tradingsat.com : Craignez-vous un risque de rechute du marché et/ou de l'économie ?

Yann Azuelos : L'économie est encore sous perfusion et sous assistance respiratoire. Le pic de l'effet du plan de soutien budgétaire d'Obama aura lieu au mois de mars. Il n'y a pas d'inquiétudes à avoir sur le début d'année, mais il est clair que 2010 sera plus dure à gérer que 2009. La reprise économique pourrait se faire en « racine carrée », ou en tôle ondulée. Le marché pourrait donc évoluer pendant plusieurs mois à l'intérieur d'un canal horizontal entre 3600 et 3850 points grosso modo. C'est vraiment un contexte dans lequel le stock-picking déterminera la performance des portefeuilles.

Tradingsat.com : La situation budgétaire de certains Etats européens, notamment la Grèce, vous inquiète-t-elle ?

Yann Azuelos : Certains évoquent en effet un scénario « à la Dubaï » qui s'étendrait en Europe dans certains pays, les « PIGS » [acronyme désignant le Portugal, l'Irlande, la Grèce et l'Espagne, ndlr]. Pour notre part, nous pensons que les économies européennes sont capables d'absorber le risque grec et d'empêcher la contagion. Mais il y a d'autres risques exogènes. Une attaque de l'Iran par Israël reste possible et ne manquerait pas de faire flamber les cours du pétrole.

Tradingsat.com : Hors crise géopolitique, quel est votre pronostic sur le pétrole et sur l'or ?

Yann Azuelos : La financiarisation de l'or alimente une bulle. Le mouvement peut se poursuivre encore un certain temps avant qu'elle n'éclate, d'autant que certains pays émergents, en particulier la Chine et l'Inde, sont en train de renforcer leurs stocks d'or pour diminuer leur exposition au dollar. Quant au pétrole, nous avons une vision plutôt haussière de l'évolution de la demande et donc des prix. Le baril devrait pouvoir se stabiliser au dessus des 80 dollars sans compromettre la reprise économique.

Tradingsat.com : Sur quelles classes d'actifs les espérances de gains sont-elles aujourd'hui les plus élevées ?

Yann Azuelos : Très certainement les actions. Mais pour les investisseurs prudents, les obligations convertibles peuvent encore constituer une bonne alternative. Cette classe d'actifs permet de capter une part significative de la performance du marché actions, avec une sensibilité de 0,35 à 0,50, tout en bénéficiant de l'effet parachute de rendements compris entre 2 et 4%. Le gisement est important. Au lieu de lancer des augmentations de capital, de nombreuses entreprises ont opté pour des solutions de financement hybrides telles que les émissions d'obligations convertibles. Le fonds MAM Obli Convertibles est premier de sa catégorie sur un an avec une performance supérieure à 30%.

Tradingsat.com : Sur les marchés actions, quels secteurs ou thématiques faut-il privilégier pour l'an prochain ?

Yann Azuelos : On a coutume de dire que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les meilleurs secteurs de 2009 ne seront donc pas forcément ceux qu'il faut jouer en 2010. Si l'on regarde l'Eurostoxx, ceux qui ont surperformé en 2009 sont les matériaux de construction, les financières, la consommation discrétionnaire, les industriels. Ceux qui ont sous-performé et qui méritent donc peut-être une attention plus particulière en 2010 sont les utilities, la santé, les télécoms, ainsi que l'énergie.

Tradingsat.com : Quelles valeurs recommandez-vous par exemple fermement à l'achat ?

Yann Azuelos : Les cycliques n'ont pas achevé leur rebond. Une valeur comme Zodiac (malgré sa hausse du jour) est encore clairement sous-valorisée, trop sanctionnée pour son exposition au dollar et la baisse de la demande dans l'aéronautique. La santé devrait également sortir du tunnel avec une préférence pour les domaines des génériques et du diagnostic. Des titres comme LVL Médical ou l'allemand Fresenius Medical Care figurent également dans notre fonds MAM Actions Santé.

Tradingsat.com : Et dans le secteur de l'environnement, qui est à l'honneur avec la conférence de Copenhague ?

Yann Azuelos : Pour miser sur cette thématique prometteuse, nous nous positionnons - via notre fonds MAM Actions Environnement - notamment sur des valeurs françaises telles que le producteur de gaz industriels Air Liquide, le semencier Vilmorin, ou encore le fabricant de batteries Saft. Ce dernier dispose d'un gros potentiel lié au développement des batteries lithium-ion pour véhicules hybrides et électriques. Sa coentreprise avec Johnson Controls va recevoir d'importantes subventions pour la construction d'unités de production aux Etats-Unis.

Propos recueillis par François Berthon

Propos recueillis par - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +40.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat