Bourse > Actualités > Interviewsffrfrfr > Julien Lepage : "les actions rémunèrent plutôt bien le risque"

Julien Lepage : "les actions rémunèrent plutôt bien le risque"

(Tradingsat.com) - Plutôt qu'à un rally d'été, les investisseurs ont assisté cette année à un véritable effondrement des valorisations, définition même d'un krach. Pour cette rentrée mitigée dans un contexte économique incertain, Julien Lepage, gérant du fonds Sextant PEA, poursuit sa recherche de valeurs présentant les plus solides garanties sur le plan fondamental.

Tradingsat.com : Quel est votre sentiment sur le marché aujourd'hui ?

Julien Lepage : Je n'ai pas de sentiment. On a assisté à une dégringolade qui aurait pu intervenir pour les mêmes raisons il y a trois ans ou plus. Il se trouve que c'est maintenant, c'est un point de rupture qui va permettre une crise de conscience générale que la croissance à crédit est terminée.

Tradingsat.com : Vous faites allusion à la crise des dettes souveraines ?

Julien Lepage : François Fillon avait dit en 2007 qu'il était premier ministre d'un pays en faillite donc ce n'est pas une si grande surprise finalement ! Mais dans la réalité, tout le monde s'en moque. Les changements de comportement ne peuvent intervenir qu'après un choc, de ce point de vue la crise était inévitable même si il est toujours impossible de connaitre à l'avance le point de rupture.

Tradingsat.com : Est-ce que l'on peut considérer que les mauvaises nouvelles sont dans les cours ?

Julien Lepage : La discipline budgétaire qui arrive provoquera dans tous les cas un appauvrissement dans les pays de l'Ouest par la pression fiscale et/ou l'inflation. Il est impossible de savoir à quel point ces perspectives moroses sont « pricées » ou non dans les cours et l'impact de la crise de la dette souveraine sur les banques n'est pas encore connu.

Tradingsat.com : Dans ce contexte, que faut-il faire en Bourse ?

Julien Lepage : On est aujourd'hui dans un marché plein d'incertitudes, mais qui n'est pas cher en Europe. Par définition, il est moins risqué d'investir aujourd'hui que début juillet même si notre perception du risque est plus importante aujourd'hui… On a déjà les premiers signaux de points bas comme l'appétit pour l'Or qui devient un peu compulsif. Depuis la semaine dernière, le plus gros tracker dans le monde est un tracker sur l'Or dont les encours ont explosé. On parle également de l'immobilier comme « refuge » alors que les rendements locatifs sont au plus bas. Enfin, on peut s'interroger sur la ruée des investisseurs sur les … obligations d'état à 10 ans qui rapportent 2% alors qu'elles seront remboursées en monnaie dévaluée.. Aujourd'hui, les actions rémunèrent plutôt bien le risque contrairement aux autres grandes classes d'actifs financiers.

Plus spécifiquement, nous privilégions des sociétés les moins sensibles aux éléments macroéconomiques, à la consommation, positionnées sur des zones géographiques les plus dynamiques, les moins endettées… Personne ne prétend bien sûr que cela suffit à protéger à court terme contre les krachs boursiers. Mais c'est ce qui doit faire la différence sur la durée.

Tradingsat.com : Quelles valeurs par exemple ?

Julien Lepage : Parmi nos principales positions, Gameloft et Trilogic, des sociétés avec une histoire de croissance spécifique et une exposition aux marchés émergents, 1000Mercis expert en fidélisation sur internet ou Oeneo qui profite d'une innovation majeure dans les bouchons en liège.

Propos recueillis par François Berthon

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...