Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Frédéric Rozier : "Le CAC peut rallier les 5000 points au 1er trimestre 2017"

vendredi 16 décembre 2016 à 15h46
Frédéric Rozier

(BFM Bourse) - Alors que le CAC 40 vient de franchir les 4800 points pour la première fois depuis un an, Frédéric Rozier, conseiller de gestion chez Meeschaert nous livre son sentiment sur le marché.

Tradingsat.com : Le rally de fin d’année peut-il se poursuivre au-delà des 4800 points ?

Frédéric Rozier : Quelque part, tout le monde est déjà surpris d’être à ce niveau. Le CAC 40 vient de prendre 7% en quinze jours, c’est une progression plutôt « hors-norme », même pour cette époque de l’année qui est souvent positive. A très court terme, pour les deux dernières semaines de 2016, je ne vois pas de catalyseur permettant d’aller beaucoup plus haut.

Tradingsat.com : La hausse des marchés est-elle justifiée ?

Frédéric Rozier : Elle est en tout cas inattendue. Le scénario qui prévalait pen début d’année était plutôt celui d’une chute des marchés. Mais tout le monde a retourné sa veste de façon opportuniste. Du jour au lendemain, les investisseurs ont découvert les qualités insoupçonnées de Monsieur Trump. Le Brexit, qui devait être une catastrophe en puissance, est finalement une bonne nouvelle, de même que le referendum italien…

Tradingsat.com : Donc, que peut-on anticiper pour 2017 ?

Frédéric Rozier : Aujourd’hui, on imagine assez bien le marché aller chercher les 5000 points dans les deux prochains mois. Nous sommes relativement confiants sur le très court terme, entre zéro et trois mois. La question sera de savoir à quel moment le marché va se retourner. N’oublions pas qu’il y aura l’année prochaine les élections françaises, allemandes, la mise en œuvre de l’article 50 qui doit permettre d'enclencher officiellement la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne… Nous trouverions tout à fait normal que le marché exprime de l’inquiétude entre les mois de mars et septembre.

Tradingsat.com : Quels sont vos choix sectoriels ?

Frédéric Rozier : Il y a des secteurs sur lesquels nous sommes extrêmement vigilants, comme sur les foncières. Leur valorisation peut sembler correcte mais elles affichent une très forte sensibilité aux taux. Et qui sait où seront les taux demain. Le secteur a déjà perdu entre 15 et 20% en moyenne depuis que les taux se sont mis à remonter. De même, des secteurs qui offrent une forte rémunération en dividende pourraient souffrir si les taux venaient à remonter trop fort, comme les télécommunications ou les utilities, ou même la construction avec une valeur comme Vinci.

Tradingsat.com : A l’inverse, quels sont les secteurs dans lesquels vous croyez ?

Frédéric Rozier : L’automobile - en particulier les équipementiers - et la distribution. Typiquement, ce sont des secteurs qui ont totalement raté leur année. La distribution à cause de l’absence d’inflation et l’exposition au Brésil principalement. Mais tout porte à croire que l’on a aujourd'hui touché le fond et un rattrapage pourrait avoir lieu. Dans l’automobile, nous apprécions spécialement Valéo. L’idée est de se positionner sur les équipementiers à forte valeur ajoutée. L’automobile n’échappe pas à la tendance du numérique ; la voiture connectée est de plus en plus une réalité. Et les équipementiers réalisent dans ce domaine des marges très importantes. Par exemple, l’ "ecall" constitue un nouveau débouché porteur dans l’automobile. Ce système permettant à une voiture accidentée d'appeler instantanément les services d'urgence sera obligatoire sur tous les nouveaux véhicules immatriculés à partir d'avril 2018 en Europe.

Propos recueillis par François Berthon - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.30 % vs +34.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat