Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Washington souhaite un retour en bourse rapide de gm

mercredi 18 novembre 2009 à 17h56
Washington souhaite un retour en bourse rapide de gm

par Kevin Krolicki et John Crawley

WASHINGTON (Reuters) - Le gouvernement américain souhaite procéder à une réintroduction en Bourse accélérée de General Motors afin de réduire la part de l'Etat, actuellement de près de 61%, dans le capital du constructeur automobile, a dit à Reuters le responsable du dossier automobile à la Maison blanche.

Le retour de GM à Wall Street pourrait ainsi intervenir dès le quatrième trimestre 2010 si le constructeur atteint ses objectifs financiers et si le marché regarde la chose d'un bon oeil, a déclaré mardi Ron Bloom, qui dirige le groupe de travail de l'administration Obama sur l'automobile.

"Les marchés privés aimeraient bien nous voir sortir de cet investissement et je pense qu'ils se sentiront plus à l'aise si on fait tout pour ça plutôt que de les laisser penser qu'on tente de gagner du temps pour maximiser le retour (sur investissement)", explique Ron Bloom.

La première étape en vue d'une IPO consistera à dresser un état de lieu de l'actif et du passif du bilan depuis la sortie du dépôt de bilan en juillet. La procédure doit être bouclée d'ici mars.

Le directeur général de GM, Fritz Henderson, a dit pour sa part que GM pourrait lancer son introduction en Bourse dès le second semestre 2010.

Pour Ron Bloom, la question se reposera sans doute en juin lorsque l'administration autorisera ou pas GM à conserver l'accès à un compte sous séquestre de 13 milliards de dollars, un reliquat de la procédure de dépôt de bilan.

Concernant la valorisation de GM, Ron Bloom renvoie à l'analyste Rod Lache de Deutsche Bank, qui anticipe une valeur globale de l'ordre de 42 milliards de dollars pour GM, évaluation se fondant en partie sur les obligations du constructeur, qui doivent être converties en actions de la nouvelle structure.

Une telle valorisation permettrait à Washington de récupérer la totalité des 30 milliards apportés à GM lorsqu'il était en dépôt de bilan.

"Personne ne pense que là est la vérité parce que le compte n'y est pas tant qu'on ne peut pas vendre et ça, on en est encore loin. Mais, qu'on y songe, c'est tout de même une vérité résultant de l'observation d'un analyste sensé de Wall Street", explique Ron Bloom.

Version française Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2009 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.60 % vs +43.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat