Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Vodafone : Baisse des ventes un peu inférieure aux attentes

Vodafone : Baisse des ventes un peu inférieure aux attentes

tradingsat

(CercleFinance.com) - En données organiques, le chiffre d'affaires du géant britannique des télécoms Vodafone a reculé de 3,5% à 10,15 milliards de livres sterling au terme du 1er trimestre de son exercice 2013/2014, courant d'avril à juin derniers. Un chiffre légèrement moins mal orienté que ne le craignait le consensus (- 3,7%). La direction a par ailleurs confirmé ses prévisions financières.

En Bourse de Londres où l'indice FTSE 100 recule de 0,5%, l'action Vodafone reste stable à 191,3 pence.

Par région, l'Europe du Sud souffre avec une chute de l'activité, toujours en données organiques, de 14,4% à 2,3 milliards de sterlings, en raison notamment de l'Italie (- 17,6%) et de l'Espagne (- 10,6%).

En Europe du nord et en Europe centrale, sous l'effet d'une 'intensification de la concurrence', la contraction est de 3% à 4,7 milliards de sterlings (- 5,1% en Allemagne, - 4,5% au Royaume-Uni).

Seule la régions Afrique, Moyen-Orient et Asie-Pacifique affiche une croissance de 5,9% à 3 milliards de sterlings, grâce notamment à l'Inde (+13,8%).

Du côté des investissements, une hausse de 6,9% à 1,2 milliard de sterlings est constatée, à comparer avec un cash-flow libre de 968 millions (+ 2,7%).

L'opérateur télécoms britannique revient à cette occasion sur l'offre lancée sur le câblo-opérateur allemand Kabel Deutschland, qui devrait être finalisée au 4ème trimestre. L'association des actifs allemands du groupe et de Kabel Deutschland 'créera une excellente plate-forme pour notre stratégie de communication unifiée sur l'un de nos plus importants marchés', indique la direction.

Le directeur général Vittorio Colao souligne l'accélération de la croissance du groupe dans les pays émergents. Il déplore aussi les mesures réglementaires, la pression concurrentielle et la faiblesse de nombre d'économies, 'particulièrement au Sud de l'Europe', ce qui pèse sur les ventes du groupe.

Chez le bureau d'études Nomura ce matin, les analystes évoquent un ralentissement du marché doublé d'une concurrence féroce en Allemagne, mais ils parlent aussi de la 'cannibalisation' du trafic données sur les autres activités. Le marché italien, frappé par la récession, reste d'autant plus difficile que Vodafone baisse ses prix pour faire pièce aux opérateurs à bas coûts, comme Three et Wind.

Et maintenant ? Nomura s'attend à ce que dans un avenir proche, Vodafone vende sa participation de 45% au capital de l'opérateur mobile américain Verizon Wireless “ à court terme” : les négociations pourraient ainsi démarrer dès cet été, estime Nomura. 'De notre point de vue, il n'est pas logique que le groupe tire 70% de ses profits d'un actif qu'il ne contrôle pas, et qui de surcroît se trouvera exposé à une concurrence de plus en plus vive', indique la note de recherche.

Nomura conseille d'acheter l'action Vodafone et vise un objectif de 230 pence.

Chez Société Générale, qui conseille de vendre le titre en visant 100 pence, on note qu'en séquence trimestrielle, l'évolution organique des ventes de Vodafone est la suivante : - 1,4%, - 2,6%, - 3,2% et maintenant - 3,5%. Bref, 'le profil des revenus de Vodafone s'est de nouveau dégradé', indique une note de recherche.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...