Bourse > Actualités > Informations sociétés > Vers marge d'ebitda de plus 17% en 2015

Vers marge d'ebitda de plus 17% en 2015

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le chimiste de spécialité suisse Clariant a fourni ce matin des prévisions financières allant jusqu'en 2015, ses précédentes projections se limitant à 2012. Le groupe table maintenant sur une marge brute d'exploitation (ou d'EBITDA) de plus de 17% en 2015, à comparer avec 13,2% en 2011. Le plan de performance sera renforcé et des cessions d'actifs seront possibles ces 18 prochains mois.

Malgré tout en Bourse de Zurich ce matin, l'action Clariant baisse de 2,2% à l'ouverture à 10 francs suisses quand l'indice national SMI ne perd que 0,6%. A ce cours, le titre capitalise 8,5 fois les bénéfices attendus en 2012, quand son coupon 2011 correspondrait à un rendement de 3%.

A terme, Clariant entend également dégager un retour sur capitaux investis supérieurs à la moyenne des valeurs comparables. En outre, il entend à terme que plus de 70% de son chiffre d'affaires provienne de ses activités “coeur de métier” non cycliques.

A cette fin, le “plan de performance” actuellement en cours sera renforcé. Le renforcement des parts de marché de Clariant sur des marchés émergents comme la Chine, l'Inde et le Brésil sera aussi de nature à soutenir la croissance des profits.

Des activités plus périphériques, comme sa branche de Produits chimiques pour l'industrie textile, les Spécialités papier, et les Emulsions & détergents sont placées sous revues et leur sort sera fixé d'ici 18 mois.

L'acquisition de Süd-Chemie va contribuer à ces objectifs, indique le groupe. “Jusqu'à fin 2013, les synergies liées à son intégration au groupe devraient permettre d'améliorer l'excédent brut d'exploitation de 90 à 115 millions de francs suisses”, indique le groupe qui s'attend à ce que l'opération soit relutive sur les bénéfices en 2013, soit la 2ème année suivant son intervention.

Par ailleurs, le 3 mai dernier, on rappellera que Clariant avait confirmé ses prévisions pour 2012 : après un début d'année plutôt faible, il table sur une baisse de ses résultats semestriels, d'autant que la base de comparaison sera élevée. Mais ensuite, l'économie mondiale devrait reprendre de la vitesse et le groupe entend finir l'exercice 2012 sur “une nouvelle croissance de ses ventes à devises constantes et une rentabilité soutenue”.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI