Bourse > Actualités > Informations sociétés > Ventes de voitures en hausse mais décevantes en juin aux usa

Ventes de voitures en hausse mais décevantes en juin aux usa

tradingsat

par Deepa Seetharaman et Ben Klayman

DETROIT (Reuters) - General Motors et Ford ont fait état vendredi de hausses moins fortes que prévu de leurs ventes aux Etats-Unis en juin.

General Motors a en conséquence tempéré sa prévision pour les ventes totales du secteur pour l'année. Au cours du mois écoulé, les deux groupes ont diminué les promotions proposées aux clients pour les inciter à acheter des véhicules neufs.

Hors les quatre marques qu'il a abandonnées ou vendues (Pontiac, Saturn, Saab et Hummer), General Motors a vendu en juin 215.358 véhicules, soit 10,5% de plus que les 194.828 de juin 2010.

Les analystes pensaient que GM aurait affiché une hausse de ses ventes comprise entre 11% et près de 20%.

En mai, les chiffres de GM étaient déjà ressortis inférieurs aux attentes.

"Certains consommateurs ont décidé d'attendre et de retarder leurs achats", a déclaré le responsable des ventes de GM aux Etats-Unis, Don Johnson, lors d'une téléconférence.

"Nous considérons cela comme temporaire", a-t-il toutefois ajouté.

Le constructeur estime qu'au total, le secteur vendra en 2010 plutôt 13 millions de voitures, le bas de sa fourchette, que 13,5 millions, qui en constitue le haut.

Ford a de son côté annoncé avoir vendu 194.114 véhicules, soit une hausse de 13,6% sur un an qui là aussi déçoit les attentes des analystes.

Le séisme du 11 mars au Japon a entraîné une pénurie de pièces détachées et fortement ralenti la production de voitures. En conséquence, certains constructeurs ont choisi de relever le prix de leurs modèles.

Selon certains analystes, cette stratégie s'est avérée contre-productive.

"Les consommateurs sont toujours en difficulté, et les acheteurs de voitures font une petite pause. (...) Les constructeurs doivent un peu modérer leurs prix s'ils le peuvent. Je sais que le prix des matières premières est en hausse, mais il y a des limites à ne pas franchir", a commenté Gary Bradshaw, gestionnaire de portefeuilles chez Hodges Capital Management.

Les japonais Toyota, Honda et Nissan ont également manqué leurs objectifs de ventes, malgré des offres promotionnelles un peu plus généreuses que celles de leurs concurrents américains.

Les chiffres des ventes de voitures offrent une première esquisse de la demande générale des consommateurs.

En juin, les ventes de véhicules aux Etats-Unis, toutes marques confondues, ont augmenté de 7% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 1,05 million d'unités, soit 11,45 millions d'exemplaires en rythme annualisé, selon les chiffres de l'institut Autodata.

Ce chiffre, le plus faible en un an, est inférieur aux 12 millions attendus en moyenne par les économistes interrogés par Reuters.

Il est en outre en recul de presque 1% par rapport à celui de mai. Le rythme annuel avait alors atteint 11,8 millions, manquant également les attentes.

Les bons chiffres de la production manufacturière ont toutefois compensé ces données, et Ford comme General Motors ont terminé la séance de vendredi en hausse à Wall Street.

Ces deux constructeurs, tout comme Toyota, prévoient des ventes plus solides au deuxième semestre de l'année.

Danielle Rouquié et Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI