Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Valeant : Faisceau d'accusations, le titre en chute libre

Valeant : Faisceau d'accusations, le titre en chute libre

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est sans conteste le gadin du jour. Le titre du groupe pharmaceutique canadien Valeant s'effondre de plus de 30% après environ 1h30 de cotation à Wall Street. D'après les investigations menées par le bureau d'études Citron Research, Valeant, qui a fondé sa croissance sur des opérations de croissance externe, serait rien de moins qu'une sorte d'Enron du secteur.

Petit retour en arrière. En décembre 2001, Enron faisait faillite, un événément retentissant provoqué par des pertes colossales, fruit d'opérations spéculatives sur le marché de l'électricité qui avaient été maquillées en bénéfices via des manipulations comptables.

De son côté, Valeant est actuellement dans le collimateur des procureurs fédéraux des Etats du Massachusetts et de New York, qui lui ont adressé des assignations en vue d'obtenir des documents relatifs notamment à sa politique de prix et aux mécanismes de remboursement par les caisses d'assurance maladie américaines.

C'est donc le fonctionnement même de Valeant qui fait actuellement l'objet de lourdes interrogations, d'aucuns diraient d'accusations que le directeur général Michael Pearson éprouve toutes les peines du monde à balayer.

Il faut dire que le département 'Neuroscience' de Valuent, dont les revenus ont grimpé de 40% au troisième trimestre à 564,5 millions de dollars, a enregistré des hausses brutales de prix à 3 chiffres pour ses médicaments Nitropress et Isuprel.

Coïncidence a minima troublante : le groupe pharmaceutique envisagerait de s'en séparer, le susnommé Michael Pearson, qui pourrait prochainement être auditionné par la Chambre des Représentants, ayant argué que les ventes de cette branche sont tributaires de l'évolution des prix des médicaments.

Dans le même temps, Valeant entend accroître le budget alloué à la recherche et développement (R&D), lequel, si tout va bien, devrait atteindre entre 400 et 500 millions de dollars l'an prochain.

Alors que le débat sur le contrôle du prix des médicaments aux Etats-Unis pourrait repartir de plus belle, Valeant, dont le bénéfice net a chuté de 82% à 49,5 millions de dollars au troisième trimestre du fait de coûts d'intégration des récentes acquisitions, tandis que le chiffre d'affaires grimpait dans le même temps de 3% à 2,8 milliards, inquiète désormais sérieusement les investisseurs.

Le petit empire qu'a constitué le groupe sera-t-il démantelé ? Ses jours sont-ils à présent comptés ? Toujours est-il que Citron Research s'interroge sur la consolidation des comptes de Valeant et ne s'est pas privé d'établir un parallèle assez saisissant entre les déclarations de Jeff Skilling, ci-devant directeur général d'Enro, et celles de Michael Pearson. Force est d'admettre que le système de défense de l'un et l'autre sont très similaires...

De quoi s'attendre au pire pour un groupe dont le titre a chuté de plus de 42% depuis une semaine et commencer à émettre des réserves sur le rachat en mars dernier de Salix, société spécialisée dans le traitement des maladies du système digestif, pour près de 11 milliards de dollars.

(G.D.)


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...