Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Suez environnement devrait débuter à un cours de 14 à 20 euros

lundi 21 juillet 2008 à 13h49
BFM Bourse

par Benjamin Mallet et Marie Maître

PARIS (Reuters) - Suez Environnement devrait débuter sa carrière en Bourse mardi à un cours de référence compris entre 14 euros et 20 euros et espère intégrer le CAC 40, déclare Jean-Louis Chaussade, directeur général du groupe.

"Le prix de référence sera entre 14 et 20 euros mais cela ne dépend pas de nous", a-t-il dit lors d'une conférence de presse de présentation du logo du groupe.

La société de services à l'environnement (distribution d'eau, traitement des déchets) doit faire son entrée en Bourse mardi 22 juillet selon une procédure de cotation directe à l'occasion de la fusion de sa maison mère Suez avec Gaz de France, prévue le même jour.

Son cours de référence doit être annoncé par NYSE Euronext lundi après la clôture du marché.

"Nous ferons tout pour être au CAC 40 mais ce n'est pas à nous de décider", a ajouté Jean-Louis Chaussade.

Interrogé sur l'éventualité que les conditions de marché affectent l'introduction en Bourse de Suez Environnement, il a déclaré : "Nous sommes portés par des marchés qui sont en croissance sur le long terme (...). Nos fondamentaux sont excellents."

"Nous sommes très confiants dans l'introduction."

A la question d'un éventuel appel au marché pour financer les acquisitions et le développement industriel de la société, Jean-Louis Chaussaude a souligné : "La structure bilantielle de Suez Environnement est extrêmement solide."

"Pour l'instant, nous n'envisageons pas d'avoir recours au marché. Nous ne pensons pas avoir besoin d'avoir recours au marché dans les années qui viennent."

La dette de Suez Environnement s'élevait à 5.387 millions d'euros à fin 2007 pour des capitaux propres de 4.257 millions.

Interrogé sur l'éventualité d'une montée au capital de Suez Environnement d'Albert Frère, Jean-Louis Chaussade a dit : "Je suis toujours heureux d'accueillir des actionnaires qui croient en nous et qui veulent investir dans notre société. Si les actionnaires veulent augmenter leur participation, c'est leur droit."

POSSIBLE MONTÉE DE GBL

Albert Frère, qui contrôle partiellement la holding belge Groupe Bruxelles Lambert (GBL), indiquait il y a peu qu'il n'excluait pas de monter au capital de Suez Environnement, alors que sa participation devrait atteindre environ 6% dans un premier temps.

Lors de la cotation de Suez Environnement, l'actionnariat de la société devrait être le suivant : GDF SUEZ aura environ 35%, les cinq autres actionnaires membres du pacte conclu pour 5 ans (GBL, la CDC, Areva, CNP Assurances et la holding belge Sofina) 12%, les salariés représenteront 2% et le public 51%.

Suez Environnement vise une croissance annuelle moyenne de son Ebitda de 8% sur la période 2009-2010 hors acquisitions stratégiques.

La société projette de réaliser des acquisitions industrielles de proximité (de petite ou moyenne taille, dans des activités où le groupe est déjà présent) ayant un impact supérieur à 2% sur la croissance du chiffre d'affaires.

Suez Environnement a par ailleurs indiqué le 16 juin qu'il pourrait en outre "envisager de réaliser des acquisitions stratégiques, créatrices de valeur, qui pourraient apporter quelques points de croissance supplémentaires sur la période".

Pour l'exercice 2008, la société prévoit d'atteindre un résultat brut d'exploitation (Ebitda nouvelle définition, soit 2,0 milliards d'euros en 2007) compris entre 2,10 et 2,15 milliards d'euros.

Suez Environnement prévoit un montant total d'investissements industriels d'environ 4,5 milliards d'euros, qui comprend les investissements de maintenance et de développement - ainsi que des acquisitions industrielles de proximité - et souhaite améliorer sa rentabilité.

La société proposera un dividende en 2009, au titre de l'exercice 2008, de 0,65 euro par action et se fixe un objectif de croissance annuelle de son dividende au moins égale à 10% pour les deux années suivantes.

Elle vise en outre un ratio dette nette/Ebitda inférieur à 3 fois sur la période 2008-2010, hors impact d'éventuelles acquisitions stratégiques.

Le groupe souhaite notamment consolider et renforcer ses positions en Europe de l'Ouest, dans l'eau (France, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Uni) et les déchets (France, Benelux, Allemagne, Royaume-Uni, Scandinavie) et développer des "places fortes" aux États-Unis, en Chine et en Australie.

Avec un chiffre d'affaires de 12,0 milliards d'euros en 2007, dont près de 80% en Europe, Suez Environnement se situe au deuxième rang mondial des services à l'environnement derrière son rival français Veolia.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat