Bourse > Actualités > Informations sociétés > Spie intéressé par le dossier cegelec

Spie intéressé par le dossier cegelec

tradingsat

PARIS (Reuters) - Spie est intéressé par un rapprochement avec son concurrent Cegelec, qui est remis en vente par son actionnaire LBO France, a déclaré Gauthier Louette, directeur général du groupe d'ingénierie électrique.

"Nous somme le numéro deux en France et en Europe derrière Vinci Energies (groupe Vinci) et avant (le néerlandais) Imtech. Un rapprochement avec Cegelec nous ferait numéro un est c'est une des raisons pour lesquelles on regarde le dossier Cegelec", a-t-il dit dans une interview à Reuters.

Ancienne filiale d'Alstom, Cegelec est la propriété de LBO France depuis 2006. Ses ventes annuelles avoisinent trois milliards d'euros.

Vinci comme son concurrent Eiffage ont déjà laissé entendre qu'ils regarderaient le dossier.

"Les documents doivent être déposés avant fin avril mais dans des processus comme ça, il y a toujours des décalages. En tout cas, qu'on s'y intéresse ne veut pas dire qu'on le fera forcément. On peut très bien vivre sans Cegelec", a souligné Gauthier Louette.

Il a ajouté que si les financements étaient plus difficiles du fait de la crise des marchés du crédit, il était toujours possible d'en obtenir pour un bon projet.

Le directeur général a fait valoir en outre que Spie générait des cash flows, qu'il disposait de lignes de crédits bancaires et que son actionnaire PAI Partners pouvait mettre en place d'autres financements.

"On génère du cash et plus on grossit, plus on en génère, c'est un cercle vertueux", a-t-il dit.

Evoquant l'environnement économique, il a indiqué que Spie n'anticipait pas de ralentissement pour le moment, ajoutant : "S'il y a un ralentissement économique, on ne le verra que dans les commandes de 2009".

En attendant, le groupe s'apprête à revoir son plan de développement du fait d'une croissance plus forte que prévu du chiffre d'affaires et a pour ambition de faire croître cette année sa marge opérationnelle, qui a atteint près de 4% l'an passé.

Marcel Michelson, version française de Yann Le Guernigou

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...