Bourse > Actualités > Informations sociétés > SAP : 'nous prévoyons de doubler nos revenus dans le cloud'

SAP : 'nous prévoyons de doubler nos revenus dans le cloud'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le géant allemand des logiciels professionnels SAP a fait état fin octobre d'une solide publication de résultats au titre du 3ème trimestre, soutenue notamment par le dynamisme de ses facturations dans le 'cloud' (+116% au niveau de ventes). Marc Genevois, le directeur général de SAP France, revient avec Cercle Finance sur ces bonnes performances.

Cercle Finance: Les résultats de 3ème trimestre de SAP marquent en quelque sorte l'avènement du 'cloud'. Pensez-vous avoir su prendre le virage au bon moment?

Marc Genevois: Avec une croissance supérieure à 100% en rythme annuel, SAP est aujourd'hui le groupe qui connaît la croissance la plus forte sur le marché du cloud. Nous prévoyons de doubler cette année nos revenus dans le cloud pour les porter entre 1,95 et 2,05 milliards d'euros. Actuellement, ce sont plus de 85 millions d'utilisateurs qui sont connectés à des systèmes cloud SAP partout dans le monde. Cette croissance spectaculaire repose sur un très fort développement de nos offres métiers. Rien que dans le domaine des ressources humaines, nous affichons aujourd'hui un millier de clients en Europe, alors que notre premier compétiteur n'en compte qu'une petite centaine. Dans le domaine de la relation client, notre croissance dépasse largement celle du marché. Notre réponse est donc un 'oui' franc et massif, non seulement grâce aux acquisitions stratégiques que nous avons su réaliser, mais aussi grâce aux développements internes de nos solutions.

CF: Les activités dans le cloud ont-ils une incidence positive sur vos marges?

MG: Je crois qu'en confirmant, le 20 octobre dernier, son objectif d'un bénéfice opérationnel compris dans une fourchette entre 5,6 et 5,9 milliards d'euros pour 2015, SAP a démontré sa capacité à faire évoluer son 'business model' tout en restant rentable. Nous avions annoncé, il y a deux ans, notre intention de devenir l'acteur leader du cloud tout en restant profitable, trimestre après trimestre, et à ce jour nous avons réussi ces deux challenges.

CF: Quelques mois après son lancement, quel bilan peut être tiré de l'arrivée de S/4 Hana?

MG: SAP S/4Hana rencontre un énorme succès depuis son lancement en février dernier, avec déjà plus de 1300 clients à travers le monde, dans toutes les métiers et parmi les entreprises de toutes tailles. Il s'agit de l'innovation la plus importante de SAP depuis le lancement de la suite qui avait fait son succès, le fameux R/3. Nos clients et nos partenaires ont clairement compris l'avantage que SAP S/4Hana représente pour ré-imaginer leur modèle économique et repenser leurs processus. L'idée est d'aider les entreprises à créer la rupture nécessaire au sein de leur industrie, à réussir dans une économie de plus en plus digitale et à soutenir leur croissance.

CF: Comment voyez-vous évoluer le marché informatique en France au cours des mois qui viennent? La volatilité demeure-t-elle le maître mot?

MG: Comme en 2015, la prévision de croissance du marché du logiciel en France pour 2016 est légèrement inférieure 4%, contre un peu plus de 5% pour l'Europe. Cette croissance est principalement attendue dans le cloud (+19%) même si cette estimation est là encore inférieure aux prévisions pour le reste de l'Europe. Nous attendons des écarts très importants entre les différents segments de marché. Sur le segment de la relation client, par exemple, la croissance totale (+5% attendus) sera portée par des offres dédiées au marketing, alors que le marché de l'automatisation des forces de vente lui est attendu stable.

CF: Aujourd'hui, quelles sont les ruptures technologiques qui vous semblent les plus prometteuses?

MG: Dans le domaine du grand public, la généralisation de l'Internet des objets devrait se poursuivre massivement, pour aboutir probablement à une connectivité de la plupart des objets de la vie courante. Nous pensons que la généralisation de cette technologie dans les usines, sur la chaîne logistique complète, constitue une révolution particulièrement prometteuse. Si l'Europe réussit le virage de l'industrie du futur (de l'Internet des Objets à l'intelligence artificielle en passant par le 'big data'), les impacts économiques et sociétaux qui en résulteront seront massifs, et la compétitivité de la production européenne s'en trouvera très largement accrue.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...