Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Ryanair : Chute de 13,5% après ses résultats trimestriels

Ryanair : Chute de 13,5% après ses résultats trimestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Début d'exercice difficile pour Ryanair, la compagnie aérienne à bas coûts irlandaise, qui voit son action s'effondrer de l'ordre de 13,5% en Bourses de Dublin comme de Londres, à, 5,9 euros. Le groupe a en effet annoncé une baisse de 21% de son résultat du premier trimestre 2013/2014 en raison principalement de la hausse des frais de carburant et d'effets calendaires. La direction souligne que cette déconvenue avait été annoncée et a aussi maintenu ses projections annuelles. Mais le ton adopté est cependant plus nuancé.

En effet, le groupe “low cost” a terminé “comme prévu” le premier trimestre de son exercice 2013/2014, courant d'avril à juin derniers, sur un recul de son résultat après impôts de 21% à 78 millions d'euros (0,054 euro par action).

Pour mémoire, le consensus des investisseurs tablait jusqu'alors, pour l'ensemble de l'exercice en cours, sur un profit de 0,45 euro en hausse de 15,3% sur un an.

Sur le trimestre, le nombre de passagers transportés a pourtant augmenté de 3% à 23,2 millions, soit un chiffre d'affaires en hausse de 5% à 1,34 milliard d'euros.

Or 'le tarif moyen a baissé de 4% sur la période en raison des dates auxquelles sont survenues les vacances de Pâques et aux grèves des contrôleurs aériens français en juin. Le revenu par passager a cependant crû de 1%, mais les coûts unitaires ont augmenté plus vite (+ 4%) en raison notamment de la hausse des prix du carburant (+ 6% à 577 millions d'euros, soit 47% des coûts opérationnels de Ryanair), de celle de la rémunération du personnels navigants, et des frais aéroportuaires d'Eurocontrol, des aéroports espagnols et du contrôle aérien italien (+ 2%).

Le directeur général de Ryanair, Michael O'Leary, a déclaré que 'comme nous l'avions pré-annoncé au marché, la tendance haussière des coûts du carburant et les dates des vacances de Pâques ont fait chuter nos profits trimestriels de 21 millions d'euros à 78 millions'.

Il ajoute qu'il que 90% des besoins en carburants pour l'exercice en cours sont couverts par des produits dérivés au prix de 980 dollars la tonne, ainsi que 70% des besoins estimés du premier semestre 2014/2015, à 935 dollars la tonne.

Michael O'Leary se félicite du bon départ des destinations que son groupe dessert depuis peu et annonce que d'autres nouvelles routes aériennes seront ouvertes sous peu.

Ryanair a aussi maintenu les projections financières annuelles antérieures. Michael O'Leary s'attend ainsi, au 2e trimestre, à une hausse du taux d'occupation en dépit d'une base de comparaison défavorable, en raison de la survenance des Jeux olympiques l'an dernier. Et ce bien que les taux de ces dernières semaines aient un peu faibli en raison, estime Ryanair, de la vague de chaleur qui a touché l'Europe du Nord.

Le groupe maintient donc ses prévisions 2013/2014, qui comprennent d'abord une hausse du trafic de 3% à 81,5 millions de passagers. Cependant, 'nous n'avons toujours pas de visibilité concernant les taux d'occupation du prochain hiver', indique le groupe. Mais en supposant que le récent affaiblissement ne se poursuive pas, Ryanair ne voit pas de raisons de modifier son objectif de profit après impôts de 570 à 600 millions d'euros.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...