Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > RWE : Un premier semestre décevant

RWE : Un premier semestre décevant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Confronté depuis de longs mois à un contexte défavorable, RWE a fait état ce jeudi matin de comptes semestriels inférieurs aux attentes. Le titre cède 1,4% à la Bourse de Francfort, soit la plus forte baisse du DAX, et a fondu de près de 30% depuis le début de l'année.

A la faiblesse des prix de gros de l'électricité s'ajoute l'exposition élevée du géant allemand de l'énergie aux énergies conventionnelles (60% de sa production d'électricité provient des centrales au charbon), alors même que les centrales nucléaires du pays seront toutes démantelées à l'horizon 2022 et qu'en corollaire de cet abandon de l'atome civil Berlin déroule le tapis rouge aux technologies renouvelables. La branche britannique de RWE donne également des signes de faiblesse, entre pertes de clients et problèmes de facturations.

Moyennant quoi, le groupe a vu son bénéfice opérationnel s'établir à 2,03 milliards d'euros, en recul de 11% par rapport aux 6 premiers mois de l'exercice écoulé et inférieur à la prévision moyenne des analystes de 2,11 milliards.

L'excédent brut d'exploitation (EBE) a quant à lui diminué de 7% à 3,19 milliards d'euros, contre 3,25 milliards anticipés par le consensus.

Surtout, le bénéfice net a chuté de 27,5% à 543 millions d'euros, très loin des 760 millions qu'attendait le marché, tandis que le chiffre d'affaires affiche un retrait modéré de 0,2% à 25,14 milliards.

Malgré cette publication décevante, RWE a maintenu ses objectifs annuels, à savoir un résultat net courant compris entre 1,1 et 1,3 milliard d'euros, un bénéfice opérationnel dans une fourchette comprise entre 3,6 à 3,9 milliards et un EBE de 6,1 et 6,4 milliards. Ces prévisions sont néanmoins en baisse par rapport aux performances réalisées en 2014.

Afin de redresser la barre, le groupe va procéder à une vaste réorganisation à compter de début 2017. La holding de gestion sera ainsi transformée en une société opérationnelle dans laquelle seront fusionnées la plupart des filiales allemandes de RWE.

Dans ce cadre, la gestion fonctionnelle sera assumée par 4 directeurs opérationnels dans l'équipe de gestion de RWE AG, lesquels seront responsables de la production électrique conventionnelle, de la vente au détail, du réseau et des énergies vertes.

A terme, une scission analogue à celle menée par le concurrent E.ON reste envisageable.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...