Bourse > Actualités > Informations sociétés > Recule après ses comptes semestriels

Recule après ses comptes semestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme de son 1er semestre 2011/2012 clos fin septembre, Burberry a dégagé un bénéfice net attribuable à ses actionnaires de 117,2 millions de livres (26,9 pence par action en données ajustées), en hausse de 41% sur un an. En Bourse de Londres ce matin, l'action Burberry rétrocède 6,7% à 1.326 pence, quand l'indice FTSE ne perd que 0,5%.

L'acompte sur dividende sera relevé de 40% à 7 pence par titre ce qui marque 'un rééquilibrage entre les semestres'. La politique de dividende du groupe de luxe britannique demeure inchangée et vise un taux de distribution des bénéfices de 40%.

Sur le semestre, la croissance des ventes en données publiées atteint 29% à 829,6 millions de sterling. 'Toutes les régions et toutes les divisions de produits confondues' y ont contribué.

Par canal de ventes, le Détail décolle de 44% à 527,4 millions de sterling et la Vente en gros de 10% à 247,9 millions. 'Les pays émergents représentent maintenant 19% de nos ventes de détail et de gros, contre 13% un an plus tôt', indique Burberry. Les Licenses, elles, progressent de 11% à 54,3 millions de livres.

Le résultat opérationnel s'affiche en hausse de 25% à 162,1 millions de livres, soit une marge de 19,5% contre 20,2% un an plus tôt.

Du côté du bilan, la position de trésorerie nette s'établit à 174 millions de livres après 63 millions d'investissements, contre 181 millions un an plus tôt.

En guise de prévisions, Burberry table toujours, au 2nd semestre, sur un accroissement des espaces de ventes de 15% pour la branche Détail. De huit à dix magasins devraient être ouverts (en termes nets). Le transfert des ventes de gros vers le détail devrait se poursuivre, l'activité de la Vente de gros étant attendue en hausse de l'ordre de 5% à changes constants. Enfin, les Licenses sont attendues en progression de 10%. Les investissements de l'année 2011/2012 sont toujours attendus entre 180 de 200 millions de sterling.

Le PDG, Angela Ahrendts, a notamment indiqué qu'“alors que nous commençons à constater les premiers résultats après cinq ans d'investissement en infrastructure, nous sommes convaincus que cette base solide nous permettra d'optimiser à la fois notre forte dynamique de marque ainsi que les opportunités sur le secteur du luxe, notamment sur les marchés phares à forte croissance et les marchés émergents.”

Pour les analystes de Bryan Garnier, ces résultats sont conformes aux attentes, y compris le tassement de la marge opérationnelle. La confirmation des prévisions antérieures est également soulignée par la note de recherche. Les analystes relèvent par ailleurs la hausse des stocks de 35% à 340 millions de livres. Cette tendance résulte notamment de la croissance rapide de la branche Détail, selon Bryan Garnier, de la constitution de stocks en Chine avant le déploiement du système SAP et de davantage d'expéditions par la mer plutôt que par les airs. Les analystes conseillent le titre à l'achat et visent un objectif de 1.600 pence.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI