Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Prudence pour 2012 après un 4e trimestre difficile

Prudence pour 2012 après un 4e trimestre difficile

tradingsat

(CercleFinance.com) - UBS s'est montré prudent pour son activité cette année après avoir souffert de la crise de la dette souveraine européenne et des craintes persistantes sur l'économie mondiale lors de son quatrième trimestre 2011.

Le groupe bancaire suisse dit avoir amélioré l'an dernier de plus de 55 milliards de francs suisses ses afflux nets d'argent frais dans les activités de gestion de fortune par rapport à 2010.

Il invoque une bonne collecte de capitaux en provenance des Etats-Unis, de la région Asie-Pacifique, des marchés émergents et, à l'échelle internationale, des clients de très grande fortune.

Sur l'ensemble de l'exercice, son bénéfice net attribuable aux actionnaires s'est établi à 4,2 milliards de francs, contre 7,5 milliards à l'issue de l'exercice 2010.

Sur le seul quatrième trimestre, le résultat net attribuable aux actionnaires d'UBS ressort à 393 millions de francs suisses, contre 1,66 milliard sur la même période de 2010, soit un repli de 61%.

Dans son communiqué, le groupe explique que sa division de banque d'investissement a souffert de 'marchés turbulents', ayant abouti à une perte avant impôts de 256 millions de francs suisses sur le dernier trimestre.

Selon lui, les incertitudes qui pèsent sur la dette souveraine de la zone euro, le système bancaire européen et le déficit du budget fédéral américain ainsi que les craintes persistantes sur les perspectives économiques mondiales devraient continuer d'affecter les niveaux d'activité de sa clientèle au premier trimestre 2012.

Au final, tous ces facteurs pourraient freiner la croissance de ses revenus, ses marges d'intérêts nettes et l'afflux net d'argent frais, ajoute-t-il.

Pour UBS, les améliorations des niveaux d'activité et des volumes de négoce, traditionnelles au premier trimestre, pourraient ne pas se réaliser entièrement, ce qui pèserait sur les résultats globaux du prochain trimestre et, notamment, sur les performances de sa branche d'investissement.

'Nous pensons cependant que nos activités de collecte d'actifs continueront dans l'ensemble à attirer de l'argent frais', assure le groupe.

A la fin décembre, son ratio de fonds propres de catégorie 1 (Tier 1) atteignait 16%, contre 13,2% un an auparavant.

UBS compte proposer à ses actionnaires un dividende de 0,10 franc suisse pour 2011, contre un montant nul en 2010, ce qui marque d'après lui sa volonté de restaurer progressivement une politique de rémunération des actionnaires.

Vers 9h15, l'action d'UBS perdait 0,5% à 13,1 francs, alors que l'indice des valeurs bancaires européennes prenait 0,5%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...