Bourse > Actualités > Informations sociétés > Next : Relève ses prévisions après les ventes de Noël

Next : Relève ses prévisions après les ventes de Noël

tradingsat

(CercleFinance.com) - Next fait état ce matin estime que son activité lors de la période de Noël a 'significativement dépassé ses propres attentes”. Ainsi, du 1er novembre au 24 décembre, les ventes totales du distributeur britannique, qui donne principalement dans le prêt-à-porter dont il est le numéro deux outre-Manche, ont crû de 11,9%, contre seulement + 5% depuis le début de l'exercice (amorcé fin janvier). Les prévisions financières 2013/2014 ont donc été relevées, mais la direction se montre prudente pour 2014/2015.

Dans les premiers échanges en Bourse de Londres, le titre Next bondit de 8,4% à 5.990 pence.

Par canal de distribution, les ventes en magasin ont crû de 7,7% lors de la période de Noël et de 1,2% depuis le début de l'année, alors que les ventes en ligne (Next Directory) ont crû de respectivement 21% et 12%.

La direction précise que la progression de ses ventes depuis le début de l'exercice dépasse la borne haute de ses projections de 1,25 point de pourcentage. La fourchette estimative initiale était effectivement de 2% à 3,75%.

Le groupe précise que de ce fait, le niveau actuel de ses stocks est inférieur de 11,5% à ce qu'il était un an plus tôt.

En conséquence, Next relève ses prévisions de résultats pour l'exercice 2013/2014 (qui prendra fin le 25 janvier) et table donc désormais sur un bénéfice compris entre 684 et 700 millions de livres sterlings (contre de 650 à 680 millions précédemment), ce qui devrait se traduire par un bénéfice par action en hausse comprise entre 21,6% et 24,5%.

En revanche, relativement au prochain exercice 2014/2015, Next écrit que la belle orientation des ventes de Noël ne devrait 'probablement' pas se poursuivre durant le semestre qui commencera le mois prochain.

'A propos de la consommation en général', ajoute Next, 'il semble probable que la conjoncture continuera de s'améliorer régulièrement, les bons chiffres de l'emploi (au Royaume-Uni, ndlr) devant induire une reprise générale.'

Mais Next ajoute : 'cependant, du côté des salaires, une croissance faible ou nulle semble devoir persister, et nous ne voyons donc pas de raison pour laquelle on pourrait s'attendre à une augmentation importante des dépenses globales de consommation durant l'exercice à venir'.

Par ailleurs, Next a confirmé dans un communiqué séparé qu'il verserait un dividende exceptionnel de 0,50 livre par action le 3 février, la date de détachement étant le 15 janvier.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI