Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Nestlé : Résultat dopé par L'Oréal, la croissance se tasse

Nestlé : Résultat dopé par L'Oréal, la croissance se tasse

tradingsat

(CercleFinance.com) - En 2014, le bénéfice net de Nestlé s'est envolé de plus de 44% en raison essentiellement d'éléments exceptionnels, à commencer par les plus-values dégagées à l'occasion de la vente d'actions L'Oréal. Le géant agroalimentaire suisse basé à Vevey a réussi à défendre ses marges : à données récurrentes et hors changes, le résultat net gagne encore 4,4%. Mais la croissance organique ralentit pour la troisième année de suite en raison des émergents. Comme l'an dernier, elle reste donc inférieure au niveau symbolique (et longtemps préservé) de 5%, autour duquel elle devrait se maintenir en 2015.

Cependant, les investisseurs ne semblent pas surpris et en Bourse de Zurich, l'action Nestlé gagne 0,5% à 71,4 francs, alors que l'indice SMI ne prend que 0,25%.

Ainsi donc, Nestlé a terminé son exercice 2014 sur un résultat net part du groupe de 14,5 milliards de francs suisses (+ 44,3%, soit 4,52 francs par action). En cause : des éléments exceptionnels positifs, comme la plus-value d'une cession de titres L'Oréal et la réévaluation des parts de Galderma, lorsque le groupe est passé de 50 à 100% du capital de cette ex-coentreprise.

Le bénéfice récurrent par action à taux de change constants a augmenté de 4,4%', précise Nestlé.

Le montant du dividende qui sera proposé à la prochaine AG sera relevé de 2,15 à 2,20 francs par action (+ 2,3%).

Le CA de l'année, soit 91,6 milliards de francs, se tasse en données publiées de 0,6%, l'effet de changes atteignant - 5,5%, et celui de périmètre + 0,4%.

La croissance organique atteint de son côté 4,5% (en 2013 : + 4,6%), ce qui se décompose en 2,3% de croissance interne réelle et 2,2% de hausse des prix. En décélération constante depuis 2011 (avec, alors, + 7,5%), ce taux est aussi le plus faible depuis 2009 (+ 4,1%). De plus, pour la deuxième année de suite, la progression à données comparables des ventes du groupe est au niveau “iconique” des 5%. En moyenne depuis 2009, ce taux atteint d'ailleurs 5,5%.

Par région, la croissance organique a en 2014 atteint 5,4% sur le continent américain (5,1% en 2013), 1,9% en Europe (contre 0,8%), mais 5,7% dans la zone Asie, Océanie et Afrique (contre 7,4%). La différence est encore plus nette pour l'Asie-Océanie-Afrique en retenant la croissance interne réelle, soit grosso modo l'évolution des volumes : + 2,4% en 2014, après + 5,9% en 2013.

Si dans les pays industrialisés la croissance à données comparables a légèrement accéléré à 1,1% (contre + 1% en 2013), elle a ralenti dans les émergents à 8,9%, contre 9,3%.

Cependant, Nestlé est parvenu à défendre ses marges : en données courantes, la marge opérationnelle progresse de 10 points de base à 15,3%, et de 30 points à changes constants. En montant, le résultat opérationnel courant est effectivement resté quasi-stable, à 14 milliards de francs.

Administrateur délégué (patron opérationnel) du groupe, Paul Bulcke a évoqué 'des résultats forts' 'réalisés dans un environnement commercial atone'.

En guise de prévisions pour 2015, Paul Bulcke a déclaré : 'nous nous attendons à ce que 2015 soit similaire à 2014 et nous visons une croissance organique autour de 5% avec une amélioration des marges, du bénéfice récurrent par action à taux de change constants et de la rentabilité du capital'.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...