Bourse > Actualités > Informations sociétés > Nestlé : Résultat dopé par L'Oréal, la croissance se tasse

Nestlé : Résultat dopé par L'Oréal, la croissance se tasse

tradingsat

(CercleFinance.com) - En 2014, le bénéfice net de Nestlé s'est envolé de plus de 44% en raison essentiellement d'éléments exceptionnels, à commencer par les plus-values dégagées à l'occasion de la vente d'actions L'Oréal. Le géant agroalimentaire suisse basé à Vevey a réussi à défendre ses marges : à données récurrentes et hors changes, le résultat net gagne encore 4,4%. Mais la croissance organique ralentit pour la troisième année de suite en raison des émergents. Comme l'an dernier, elle reste donc inférieure au niveau symbolique (et longtemps préservé) de 5%, autour duquel elle devrait se maintenir en 2015.

Cependant, les investisseurs ne semblent pas surpris et en Bourse de Zurich, l'action Nestlé gagne 0,5% à 71,4 francs, alors que l'indice SMI ne prend que 0,25%.

Ainsi donc, Nestlé a terminé son exercice 2014 sur un résultat net part du groupe de 14,5 milliards de francs suisses (+ 44,3%, soit 4,52 francs par action). En cause : des éléments exceptionnels positifs, comme la plus-value d'une cession de titres L'Oréal et la réévaluation des parts de Galderma, lorsque le groupe est passé de 50 à 100% du capital de cette ex-coentreprise.

Le bénéfice récurrent par action à taux de change constants a augmenté de 4,4%', précise Nestlé.

Le montant du dividende qui sera proposé à la prochaine AG sera relevé de 2,15 à 2,20 francs par action (+ 2,3%).

Le CA de l'année, soit 91,6 milliards de francs, se tasse en données publiées de 0,6%, l'effet de changes atteignant - 5,5%, et celui de périmètre + 0,4%.

La croissance organique atteint de son côté 4,5% (en 2013 : + 4,6%), ce qui se décompose en 2,3% de croissance interne réelle et 2,2% de hausse des prix. En décélération constante depuis 2011 (avec, alors, + 7,5%), ce taux est aussi le plus faible depuis 2009 (+ 4,1%). De plus, pour la deuxième année de suite, la progression à données comparables des ventes du groupe est au niveau “iconique” des 5%. En moyenne depuis 2009, ce taux atteint d'ailleurs 5,5%.

Par région, la croissance organique a en 2014 atteint 5,4% sur le continent américain (5,1% en 2013), 1,9% en Europe (contre 0,8%), mais 5,7% dans la zone Asie, Océanie et Afrique (contre 7,4%). La différence est encore plus nette pour l'Asie-Océanie-Afrique en retenant la croissance interne réelle, soit grosso modo l'évolution des volumes : + 2,4% en 2014, après + 5,9% en 2013.

Si dans les pays industrialisés la croissance à données comparables a légèrement accéléré à 1,1% (contre + 1% en 2013), elle a ralenti dans les émergents à 8,9%, contre 9,3%.

Cependant, Nestlé est parvenu à défendre ses marges : en données courantes, la marge opérationnelle progresse de 10 points de base à 15,3%, et de 30 points à changes constants. En montant, le résultat opérationnel courant est effectivement resté quasi-stable, à 14 milliards de francs.

Administrateur délégué (patron opérationnel) du groupe, Paul Bulcke a évoqué 'des résultats forts' 'réalisés dans un environnement commercial atone'.

En guise de prévisions pour 2015, Paul Bulcke a déclaré : 'nous nous attendons à ce que 2015 soit similaire à 2014 et nous visons une croissance organique autour de 5% avec une amélioration des marges, du bénéfice récurrent par action à taux de change constants et de la rentabilité du capital'.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI