Bourse > Actualités > Informations sociétés > Nestlé : En tête du SMI à Zurich après son point trimestriel

Nestlé : En tête du SMI à Zurich après son point trimestriel

tradingsat

(CercleFinance.com) - La croissance organique de Nestlé ne semble pas décidée à renouer avec son niveau historique de 5%, qui n'a plus été atteint sur l'exercice complet depuis 2012 : au terme du premier quart de l'année 2016, le CA du géant agro-alimentaire de Vevey, à 20,9 milliards de francs suisses, s'affiche en hausse de 3,9% à données comparables. Cette dernière est cependant portée par les volumes autant que conforme à des prévisions annuelles d'ailleurs confirmées qui tablent toujours, en 2016, sur un taux en ligne avec celui de 2015, soit 4,2%.

A la Bourse de Zurich, Nestlé tient la tête des plus fortes hausses de l'indice SMI (+ 0,5%) en prenant 1,7% à 72,4 francs suisses.

Le chiffre d'affaires trimestriel publié par Nestlé a été pénalisé par les effets de changes à hauteur de 2,8%, soit nettement moins qu'en 2015 (- 7,4%). L'effet de périmètre a réduit le CA publié de 1% (+ 0,1% en 2015).

Indicateur très surveillé chez Nestlé, la croissance organique des ventes se décompose, au T1 2016, entre 3 points de 'croissance interne réelle', ce qui grosso modo correspond à la progression des volumes, et 0,9 points d'adaptation des prix (dans ce sens, des hausses tarifaires). Soit une décomposition bien différente de celle des 4,2% de croissance organique de l'année 2015, à savoir : 2,2 points pour les volumes, et 2 points pour les prix.

Par grande région, la progression organique des ventes est toujours plus forte dans les pays émergents (+ 5,6%) que dans les régions matures (+ 2,5%), à comparer en 2015 avec respectivement + 7% et + 1,9%.

Paul Bulcke, le patron opérationnel du groupe, a d'ailleurs déclaré que 'comme anticipé, le premier trimestre a vu la dynamique positive de la croissance interne réelle se poursuivre, avec une adaptation des prix plus faible.'

'Nous avons gagné des parts de marché dans la majorité de nos catégories et de nos activités. Les performances les plus fortes ont été enregistrées en Europe, Asie du Sud-Est, et en Afrique, ainsi que par Nescafé, Nespresso et les produits pour animaux de compagnie. Nos activités de produits surgelés aux Etats-Unis progressent bien', a ajouté M. Bulcke.

Nestlé a donc confirmé ses perspectives pour l'ensemble de l'exercice 2016, à savoir une 'croissance organique en ligne avec 2015, avec une amélioration des marges et du bénéfice récurrent par action à taux de change constants, ainsi que de la rentabilité du capital.'

Chez Bryan, Garnier & Co., les analystes évoquent ce matin une publication en ligne avec les attentes. Ils soulignent aussi la faiblesse de la hausse des tarifs 'en raison de négociations difficiles avec les distributeurs, des bas prix des matières premières et d'une base de comparaison exigeante dans les émergents en matière tarifaire'.

Les analystes soulignent aussi la croissance organique plus forte qu'attendu dégagée par le continent américain (+ 5% contre + 4,3%), ce qui vaut aussi pour la région Europe/Moyen-Orient/Afrique du Nord (+ 3,2% contre + 1,7%). Soit l'inverse de la tendance des régions émergentes (+ 2,1%, contre + 2,9% attendus).

Bryan Garnier reste neutre sur le titre Nestlé, dont la valeur d'équilibre est estimé à 72 francs suisses, en raison notamment de son PER 2016 de 21,2 fois.

EG


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI