Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Moncler : En baisse malgré des comptes 2013 en hausse

mardi 25 février 2014 à 10h14
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Moncler, le fabricant italien de 'doudounes' de luxe, a dégagé au terme de l'exercice 2013 un résultat net en hausse de 11,8% à 92,1 millions d'euros. Hors coût de l'introduction en Bourse, la progression atteint 17%. Les prévisions fournies par la direction sont cependant critiquées par les analystes alors que la valorisation du titre est déjà élevée.

Introduite à la Bourse de Milan à 10,2 euros par titre mi décembre dernier, l'action Moncler s'est envolée jusqu'à un sommet de 16,60 euros, le 2 janvier. Mais ce matin, elle recule de 3,5% à 14,2 euros.

Sur la période, le chiffre d'affaires a augmenté de 19% à 580,6 millions d'euros, ce qui correspond à une progression de 25% à taux de changes constants.

Par région et à changes constants, c'est en Italie (131 millions d'euros) que la progression est la plus faible (+ 2%). A l'inverse, la palme revient au continent américain (+ 44% à 67,6 millions), suivi de l'Asie et du reste du monde (+ 34% à 181,6 millions). Notons que le premier marché du groupe, soit l'Europe hors Italie (200,4 millions d'euros) se développe de 28%, toujours à changes constants.

Par canal de distribution, les ventes au détail (via les 135 boutiques ouvertes à ce jour ; +41%, à changes constants, à 333,6 millions), plus rémunératrices, devancent largement les ventes de gros (+ 7% à 247 millions).

Le résultat d'exploitation ajusté des coûts de l'introduction en Bourse (- 6,1 millions d'euros à ce niveau du compte de résultat) prend 18% à 172,5 millions, ce qui correspond à une marge de 29,7% en très légère baisse de 10 points de base.

Le PDG du groupe, Remo Ruffini, rappelle que l'année 2013 a marqué le 10eanniversairee de la marque et son entrée sur le marché boursier. Il estime que Moncler 'doit toujours s'imposer sur d'importants marchés et doit se développer certaines catégories de produits', sans plus de précision.

'Sur 2014, le management n'a pas fourni de guidances (prévisions, ndlr) précises', commentent les analystes d'Aurel BGC ce matin, si ce n'est que l'ouverture de 20 boutiques est déjà 'sécurisée'.

En outre, ajoutent les spécialistes, les quelques éléments donnés par la direction “semblent laisser très peu de marges d'erreur au consensus actuel, qui anticipe déjà une croissance très soutenue des ventes (+16%) et une légère érosion de la marge d'EBITDA à 32,5%.”

Les analystes d'un autre bureau d'études, Nomura, estiment de leur côté que la direction paraît confiante quant au succès de sa collection printemps/été 2014. 'Toutefois, en raison de la douceur de l'hiver en Europe et, à l'inverse, de sa froideur en Amérique du Nord, les tendances restent volatiles', indique une note de recherche.

Nomura maintient son conseil 'neutre' sur l'action Moncler dont la valorisation est jugée 'élevée'. L'objectif de cours se situe à 14 euros. Après 0,39 euro en 2013, les analystes tablent sur un bénéfice par action Moncler de 0,48 euro en 2014 avant 0,57 euro en 2015.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat