Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Medtech : 'adresse un marché à très fort potentiel'

Medtech : 'adresse un marché à très fort potentiel'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bertin Nahum, fondateur et PDG de Medtech, société spécialisée dans la conception, le développement et la commercialisation de dispositifs robotiques d'assistance aux gestes médico-chirurgicaux, répond aux questions de Cercle Finance, dans le cadre de l'introduction en bourse sur NYSE Euronext à Paris, compartiment C. La période de placement s'étend jusqu'au 26 novembre 2013 à 17h00.

Cercle Finance: En préambule, présentez-nous l'activité du groupe et ses produits.

Bertin Nahum: Medtech, société basée près de Montpellier, comptant une vingtaine de collaborateurs, propose des systèmes d'assistance aux gestes médico-chirurgicaux du cerveau et de la colonne vertébrale.

Sa technologie baptisée ROSA vise à sécuriser les gestes des praticiens, à leur apporter de la maîtrise et de la dextérité. Elle fait partie de la nouvelle génération d'outils destinés à limiter la taille des incisions en favorisant une approche mini-invasive de la chirurgie du cerveau et de la colonne vertébrale.

Depuis son homologation en 2009 en Europe, et en 2011 aux Etats-Unis, Rosa Brain, solution robotique pour la chirurgie crânienne, a permis d'opérer plus de 1.100 patients dans une vingtaine d'hôpitaux en Espagne, en Italie, en Allemagne, aux USA, au Canada et en Chine.

Medtech a tout d'abord développé la plateforme Rosa pour la chirurgie du cerveau avant d'élargir son champ d'intervention aux actes liés à la chirurgie de la colonne vertébrale, avec Rosa Spine.

Dans cette seconde indication, la société attend la certification en Europe au second semestre de l'année prochaine pour une commercialisation fin 2014, puis aux Etats-Unis l'année suivante.

Medtech commercialise sa technologie en direct sur les marchés stratégiques, comme l'Europe et l'Amérique du Nord. Concernant les autres zones géographiques (Russie, Chine, Arabie Saoudite par exemple), elle fait appel à un réseau de distribution déjà bien implanté.

Medtech adresse un marché évalué à plus de 2,5 milliards d'euros, résolument à très fort potentiel, en raison du vieillissement de la population, de plus en plus touchée par les maladies neuro-dégénératives, tel que Parkinson. D'autre part, le mal de dos constitue le mal du siècle.

Ainsi, la société répond, avec sa technologie de pointe, aux besoins structurels croissants des patients du XXIème siècle.

CF: Pourquoi le groupe a-t-il choisi l'aventure boursière?

BN: Pour accompagner sa croissance, Medtech entend lever une vingtaine de millions d'euros, dans le but, entre autres, d'accélérer son développement commercial, notamment aux Etats-Unis. La société va donc recruter des commerciaux. Cette opération permettra aussi de bénéficier d'une meilleure visibilité auprès des acteurs de l'industrie des dispositifs médicaux.

La société a pour objectif de réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 20 millions d'euros à horizon de juin 2016, contre 1,8 million en 2013.

Medtech souhaite se doter des moyens financiers nécessaires afin d'être l'un des leaders mondiaux dans le domaine de la robotique chirurgicale, secteur porteur et peu concurrentiel aujourd'hui. En effet, la société est le seul acteur européen opérant dans ce domaine précis.

Actuellement en phase importante d'investissements, elle affiche un résultat d'exploitation négatif. Sa valorisation se situe entre 45 et 55 millions d'euros, avant l'opération.

La fourchette indicative de prix de l'augmentation de capital liée à l'introduction en bourse est comprise entre 27 et 33 euros par action. La cotation débutera le 28 novembre prochain.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...