Bourse > Actualités > Informations sociétés > USA : Ventes mitigées des constructeurs automobiles en novembre

USA : Ventes mitigées des constructeurs automobiles en novembre

Marché : USA: Ventes mitigées des constructeurs automobiles en novembreMarché : USA: Ventes mitigées des constructeurs automobiles en novembre

par Nick Carey

DETROIT (Reuters) - Les grands constructeurs automobiles ont annoncé vendredi des ventes mitigées en novembre aux Etats-Unis et ils prévoient une vive concurrence en décembre pour afficher de bonnes performances sur l'ensemble de l'année.

Ils cherchent à écouler leurs modèles 2017 en proposant des rabais importants à leurs clients à l'approche de 2018. En 2016, le secteur a vendu 17,55 millions de véhicules neufs, un record.

Les chiffres du mois de novembre sont publiés alors que l'Association américaine des concessionnaires automobiles a annoncé vendredi tabler sur un repli des ventes de véhicules neufs aux Etats-Unis l'an prochain, à 16,7 millions, alors qu'elle anticipe une première baisse, à 17,1 millions, pour l'ensemble de 2017.

Si cette prévision se confirme, la course à l'écoulement des stocks des concessionnaires devrait encore s'intensifier.

Brandon Mason, spécialiste du secteur chez PwC, a indiqué que l'une des tendances jugées préoccupantes pour le secteur était le nombre croissant des prêts à risque. Il a dit que les niveaux de prêts "subprime" représentaient un peu plus de 20% des émissions, contre plus de 30% avant la crise, mais que la tendance à l'augmentation de cette part l'inquiétait.

"C'est une sorte de drapeau rouge", a-t-il dit. "C'est quelque chose à surveiller à l'approche de l'année 2018."

Les ventes de General Motors ont baissé de 2,9% le mois dernier, avec une stabilité des ventes aux particuliers. Une bonne partie de la baisse est due au recul des ventes aux agences de location, aux entreprises et aux agences fédérales.

Un niveau soutenu de ventes de SUV et de crossovers a permis à GM de porter son prix moyen de vente à 37.000 dollars (31.200 euros) sur le mois. Le niveau d'invendus, sujet d'inquiétude pour les analystes et professionnels du secteur, a légèrement augmenté, à 83 jours d'approvisionnement, contre 80 fin octobre.

LES VENTES DE FORD EN HAUSSE

"Nous vendons plus de voitures en décembre que n'importe quel autre mois de l'année et nous sommes très bien placés grâce à notre dynamique positive sur de nombreux segments, mais surtout sur les crossovers", a dit Kurt McNeil, vice-président des ventes US.

Les ventes de flottes sont à faibles marges.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) notamment a piloté une baisse sensible de ce type de ventes en 2017.

Le constructeur italo-américain a accusé une baisse globale de 4% de ses ventes en novembre avec une chute de 25% des ventes de flottes et une hausse de 2% des ventes aux particuliers.

Ford , deuxième constructeur américain, a annoncé une progression de 6,7% de ses ventes en novembre, avec une hausse de près de 26% de ses ventes de flottes et une progression de 1,3% de ses ventes aux particuliers par rapport à novembre 2016.

Les ventes de SUV de Ford ont augmenté de 13,3% le mois dernier, tandis que ses ventes de pick-ups ont avancé de 4,1%.

"Novembre et décembre sont devenus depuis quelques années une vitrine commerciale très importante pour le secteur", a dit le responsable des ventes de Ford aux Etats-Unis, Mark LaNeve, à la presse lors d'une conférence téléphonique.

Il s'attend à une poursuite de la guerre des prix en 2018 mais pense qu'"elle ne devrait pas être trop perturbante".

Toyota a annoncé des ventes en baisse de 3%, tandis que celles de Honda ont progressé de 8,3%.

De son côté, Volkswagen < VOWG_p.DE> a fait état de ventes en repli de 1,6%.

Dans un communiqué, Nissan a indiqué qu'il ne serait pas en mesure de publier ses chiffres sur le mois de novembre avant le 4 décembre en raison d'une panne de système, mais a estimé que ses ventes aux Etats-Unis devraient avoir progressé de 14% par rapport à la même période 2016.

Vers 18h00 GMT à Wall Street, le titre GM reculait de 1% et l'action FCA perdait 2% tandis que Ford grignotait 0,28%.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...