Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Toshiba acceptera de lever 5 milliards de dollars pour rester coté

Marché : Toshiba acceptera de lever 5 milliards de dollars pour rester coté

Marché : Toshiba acceptera de lever 5 milliards de dollars pour rester cotéMarché : Toshiba acceptera de lever 5 milliards de dollars pour rester coté

par Taro Fuse

TOKYO (Reuters) - Toshiba décidera lundi de lever autour de cinq milliards de dollars (4,2 milliards d'euros) auprès d'investisseurs étrangers, ce qui doit permettre au conglomérat en difficulté de rester coté en Bourse même si la vente d'un important actif prend du retard, ont déclaré vendredi deux sources au fait du dossier.

Plombé par la faillite de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse dans le sillage d'un scandale comptable, Toshiba doit lever 650 milliards de yens (4,9 milliards d'euros) d'ici la fin mars pour éviter d'être radié de la Bourse de Tokyo.

Le conglomérat a accepté de vendre sa très prisée filiale Toshiba Memory pour 18 milliards d'euros et compte aussi vendre ses téléviseurs et également, croit-on, son pôle PC.

Toshiba, outre de proposer des titres à un groupe d'investisseurs étrangers, compte aussi inscrire des pertes qui auront un impact sur ses impôts suffisant pour porter son actif au-dessus de son passif, ce qui lui permettra de rester coté.

Toshiba s'est refusé à tout commentaire.

La cession de la filiale mémoires risque de se heurter à des obstacles réglementaires empêchant sa réalisation d'ici au 31 mars 2018, date à laquelle se termine l'exercice fiscal des entreprises japonaises, et plaçant Toshiba en situation d'actif net négatif pour la deuxième année consécutive et c'est pour cela que le maintien du groupe en Bourse de Tokyo est menacé.

Sans plus-value qui serait tirée de la vente des mémoires, Toshiba estime qu'il se retrouverait avec un actif net négatif de 750 milliards de yens fin mars.

Le produit du placement de titres lui permettrait de couvrir les 5,8 milliards de dollars de garanties attachées aux projets nucléaires très en retard de Westinghouse aux Etats-Unis, a expliqué l'une des sources.

Pour l'heure, il s'agit de garantir les paiement à deux compagnies d'électricité américaines pendant six ans. Si lesdits paiements peuvent être réglés d'un coup, Toshiba pourra inscrire des pertes à son bilan qui viendraient réduire d'autant sa charge fiscale, suffisamment en tout cas pour ne pas compromettre sa place en Bourse.

(Avec Makiko Yamazaki, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...