Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Shell cherche à vendre sa coentreprise vénézuélienne à Maurel & Prom

vendredi 12 octobre 2018 à 07h00
Marché : Shell cherche à vendre sa coentreprise vénézuélienne à Maurel & Prom

par Marianna Parraga et Alexandra Ulmer

MEXICO/CARACAS (Reuters) - Royal Dutch Shell négocie la vente à Maurel & Prom de sa participation de 40% dans la coentreprise pétrolière vénézuélienne Petroregional del Lago, a-t-on appris cette semaine auprès de trois sources.

Le groupe anglo-néerlandais cherche à céder ses activités dans le pétrole au Venezuela pour se recentrer sur le gaz.

Petroregional del Lago, une coentreprise avec la compagnie pétrolière nationale PDVSA est présente dans l'Etat oriental de Zulia, près de la frontière colombienne, une région minée par des vols fréquents d'équipements et des coupures de courant quasi quotidiennes alors que le pays est en proie à une grave crise économique.

A Petroregional, Shell a subi des retards de versement de dividendes de PDVSA et n'a pas apprécié l'interdiction qui lui a été faite, en tant que partenaire minoritaire, d'exporter librement sa production, a dit une des sources. Cela a privé la coentreprise de revenus et réduit sa rentabilité, a-t-elle ajouté.

Petroregional a produit environ 33.000 barils par jour de brut en 2016, dernière année pour laquelle des chiffres sont disponibles.

Sa cession éventuelle est en cours d'examen au ministère vénézuélien du Pétrole, selon deux des sources, mais les discussions à ce niveau ont été suspendues car Maurel & Prom conteste une commission que lui réclame le gouvernement pour accéder aux réserves du gisement, conformément à la législation vénézuélienne.

"Tout se passait bien mais tout à tout des divergences sont apparues sur la prime d'entrée", a dit une des sources.

Les trois sources ont dit ignorer quel prix était négocié par Shell et Maurel & Prom, dont le principal actionnaire est la compagnie nationale indonésienne Pertamina.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès des différentes parties citées.

En 2013, Pertamina avait tenté d'entrer au Venezuela en rachetant des parts dans une autre coentreprise, Petrodelta, mais n'avait pas reçu l'autorisation du gouvernement.

Maurel & Prom, historiquement axée sur l'Afrique, a noué ces dernières années des alliances stratégiques en Colombie et au Pérou avec la compagnie canadienne Frontera Energy. Selon une des sources, Maurel & Prom cherche à racheter Petroregional dans le cadre d'un consortium.

"Des investisseurs vénézuéliens sont font partie du consortium", a-t-elle ajouté sans être plus précise.

La production pétrolière vénézuélienne, malade de sous-investissement, a encore baissé en septembre à 1,434 million de barils par jour, selon des chiffres publiés jeudi par l'Opep. En moyenne sur l'année, elle est a son plus bas niveau depuis six décennies.

Petroregional, qui exploite le gisement d'Urdaneta Oeste dans la zone pétrolifère de Maracaibo Lake, est la seule activité d'extraction pétrolière de Shell au Venezuela.

(Marianna Parraga à Mexico et Alexandra Ulmer à Caracas, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2018 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat