Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Qualcomm rejette l'offre de Broadcom, qui ne renonce pas

Marché : Qualcomm rejette l'offre de Broadcom, qui ne renonce pas

Marché : Qualcomm rejette l'offre de 103 milliards de dollars de BroadcomMarché : Qualcomm rejette l'offre de 103 milliards de dollars de Broadcom

par Supantha Mukherjee et Munsif Vengattil

(Reuters) - Le conseil d'administration de Qualcomm a rejeté lundi l'offre de rachat formulée par Broadcom pour 103 milliards de dollars (88,3 milliards d'euros), jugeant que cette proposition non-sollicitée sous-valorise fortement le fabricant américain de semi-conducteurs pour smartphones.

Broadcom a dit ne pas renoncer à Qualcomm malgré ce refus.

L'action Qualcomm avance de 2,09% à 65,92 dollars et celle de Broadcom cède 0,08% à 264,76 dollars vers 17h40 GMT à Wall Street.

"Après un examen approfondi, mené en consultation avec nos conseillers financiers et juridiques, le conseil d'administration a conclu que la proposition de Broadcom sous-valorise spectaculairement Qualcomm et comporte une importante incertitude réglementaire", dit l'administrateur président de Qualcomm, Tom Horton, cité dans un communiqué.

Broadcom a répondu qu'il chercherait à entrer en contact avec la direction et les administrateurs de Qualcomm, assurant avoir perçu des réactions positives chez d'importants clients et actionnaires à son offre à 70 dollars par action.

"Nous continuons de penser que notre proposition représente la piste alternative la plus attractive et créatrice de valeur à disposition des actionnaires de Qualcomm et nous sommes confortés par leur réaction", a dit Broadcom.

Ce dernier a présenté son offre sur Qualcomm la semaine dernière. Une telle opération donnerait naissance à un géant qui serait le principal fournisseur de puces pour les quelque 1,5 milliard de smartphones qui devraient être vendus dans le monde cette année.

BATAILLE D'ACTIONNAIRES OU RELÈVEMENT DE PRIX?

Pour les analystes, Broadcom peut désormais soit relever son offre, soit chercher à contourner les dirigeants de Qualcomm en suscitant un mouvement d'actionnaires, soit lancer une OPA hostile.

"Le 'merci, mais non merci' de Qualcomm à l'offre non-sollicitée de Broadcom n'est pas une surprise et nous serions surpris si, à ce stade, Broadcom ne prenait pas l'initiative d'une bataille par actionnaires interposés", a dit Betsy Van Hees, analyste chez Loop Capital, à Reuters.

La solution la plus simple serait cependant de s'entendre avec la direction de Qualcomm sur un prix amélioré.

Le juste prix pour Qualcomm pourrait se situer entre 80 et 85 dollars par action et Broadcom pourrait monter jusqu'à 90 dollars, a dit Christopher Rolland, analyste chez Susquehanna, à Reuters.

L'offre de Broadcom survient au moment où Qualcomm tente de conclure l'acquisition du fabricant de puces pour automobiles NXP Semiconductors pour 38 milliards de dollars.

Broadcom s'est dit prêt à racheter Qualcomm, quelle que soit l'issue du dossier NXP, en cours d'examen par les autorités de la concurrence.

Un rachat de Qualcomm devrait également recueillir l'aval des autorités antitrust.

Qualcomm, pionnier dans le domaine des puces pour la téléphonie mobile, fournit, entre autres, des modems aux fabricants de smartphones comme Apple, Samsung et LG.

Aux yeux des analystes, un mariage avec Broadcom pourrait aider Qualcomm à régler son conflit juridique avec Apple sur les conditions d'utilisation de ses puces dans l'iPhone, Broadcom étant plus proche de la firme à la pomme.

(Avec Sonam Rai; Claude Chendjou et Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...