Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Les raffineries du Texas commencent à reprendre leurs activités

Marché : Les raffineries du Texas commencent à reprendre leurs activités

Marché : Les raffineries du Texas commencent à reprendre leurs activitésMarché : Les raffineries du Texas commencent à reprendre leurs activités

HOUSTON, Texas (Reuters) - Plusieurs grandes raffineries du Texas se préparaient samedi à reprendre leurs opérations, une semaine après le passage de la tempête Harvey qui a privé les Etats-Unis de près d'un quart de leur capacité de raffinage et propulsé le prix de l'essence dans le pays à des plus hauts de deux ans.

Exxon Mobil a annoncé le redémarrage de son installation de Baytown, la deuxième plus grande raffinerie des Etats-Unis, d'une capacité de 560.500 barils par jour, qui avait été inondée.

Le groupe Phillips 66 a annoncé qu'il s'attelait à relancer la production de son site de Sweeny, d'une capacité de 247.000 bpj, à son terminal de Beaumont.

Autre signe encourageant pour le secteur, la compagnie Occidental Petroleum a dit avoir chargé et transporté sa première cargaison de brut à partir de son terminal d'Ingleside, à Corpus Christi, depuis que Harvey a touché terre le 25 août dernier près de la ville portuaire texane.

Une grande partie des installations de raffinage reste cependant hors service, y compris la plus grande raffinerie des Etats-Unis, celle que possède Motiva Enterprises à Port Arthur (603.000 bpj).

Motiva a prévenu les consommateurs qu'il fallait s'attendre à des pénuries d'essence, indiquait une source à une station de la chaîne Circle K approvisionnée par Motiva.

A Dallas, les files d'automobilistes venus faire le plein de leur véhicule s'allongeaient samedi dans les stations-service.

Le prix de l'essence aux Etats-Unis a augmenté de plus de 17,5 cents depuis le 23 août. Le prix à la pompe était de 2,59 dollars le gallon samedi, selon l'association des automobilistes AAA, qui signale une hausse de 16,7% en moyenne par rapport à l'année dernière.

Harvey, accompagné d'inondations historiques dans la région de Houston, a entraîné la fermeture momentanée de raffineries qui traitaient environ 4,4 millions de barils de brut par jour, soit un quart de la capacité de production des Etats-Unis.

(Ernest Scheyder, Catherine Ngai; Pierre Sérisier, Simon Carraud et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...