Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Les empires contre-attaquent : Disney, Comcast, AT&T en pleine bataille du streaming

vendredi 18 décembre 2020 à 16h03
Marché : Les empires contre-attaquent: Disney, Comcast, AT&T en pleine bataille du streaming

par Helen Coster

NEW YORK (Reuters) - La pandémie de coronavirus a bousculé les habitudes des spectateurs, poussant les studios de cinéma à jongler entre réouverture et fermeture des salles obscures via une offre à domicile renforcée sur les plateformes de vidéo à la demande (VOD).

Alors que les acteurs du secteur de la culture en France ont déjà essuyé un nouveau revers la semaine dernière avec la fermeture prolongée pour trois semaines des cinémas, les géants du divertissements se préparent à la contre-attaque.

Avec des poids lourds en 2021 comme "Matrix 4", "In the Heights" et "Dune" qui doivent sortir simultanément en VOD et en salles, et les séries Marvel "The Falcon and the Winter Soldier" et "Loki" diffusées sur Disney+, c'est à se demander si les spectateurs auront encore envie de se déplacer.

L'année 2020 a vu les grandes entreprises du divertissement se lancer tête baissée dans la bataille du streaming, avec AT&T Inc, Comcast Corp et Walt Disney annonçant de nouvelles stratégies de distribution des contenus.

Bien que leurs approches varient, elles sont unies par un seul objectif, celui de diffuser des vidéos à la demande pour attirer directement les spectateurs.

Dans cette bataille, l'expérience du visionnage d'un film dans une salle de cinéma - avec une communauté de fans, un écran géant et un son ambiance - l'emportera-t-elle sur la commodité et le coût réduit d'une séance à domicile ?

La réponse décidera de l'avenir d'Hollywood en 2022 et au-delà.

Le studio Warner Bros d'AT&T est allé plus loin en annonçant son intention de présenter simultanément tous ses films en 2021 en salles et en streaming sur HBO Max, y compris d'éventuelles superproductions comme "Matrix 4", "The Suicide Squad", "Dune" et "In the Heights". Le film "Wonder Woman 1984" sortira sur grand écran et sur HBO Max le 25 décembre.

Universal Pictures a adopté une approche moins radicale, en concluant des accords avec trois grands exploitants de salles de cinéma - AMC Entertainment Holdings et Cinemark Holdings Inc, et le canadien Cineplex.

Les parties ont convenu de raccourcir à 17 jours la fenêtre entre la sortie en salle et celle en vidéo à la demande. Des films tels que "Sing 2" ou "Minions" : The Rise of Gru" pourront être visionnés à domicile pour 19,99 dollars (16,31 euros).

Plutôt que d'annoncer des changements radicaux dans sa stratégie de sortie de films, Disney a choisi de surcharger ses services de streaming avec dix nouvelles séries télévisées Marvel et Star Wars.

Les clients devraient s'attendre à trouver une centaine de titres ou plus sur Disney+ chaque année, ont déclaré les dirigeants le 10 décembre.

Pour aider à financer les 16 milliards de dollars qu'il prévoit de consacrer à de nouveaux contenus au cours de l'exercice 2024, Disney augmentera l'abonnement à Disney+ en mars 2021 d'un dollar aux États-Unis pour le porter à 7,99 dollars par mois et de 2 euros en Europe continentale pour le porter à 8,99 euros.

Début 2021, ViacomCBS rebaptise son service de VOD CBS All Access en "Paramount+" - qui comprendra des épisodes et des films de marques appartenant à ViacomCBS telles que Comedy Central et Paramount Pictures, y compris des séries comme "The Twilight Zone" et "The Good Fight".

(Alicia Powell à New York et Jill Serjeant à Los Angeles; Version française Kate Entringer, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2020 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+323.00 % vs +15.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat