Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Intérêt de Lufthansa pour la filiale Niki d'Air Berlin

mercredi 23 août 2017 à 18h50
Marché : Intérêt de Lufthansa pour la filiale Niki d'Air Berlin

FRANCFORT/BERLIN (Reuters) - Lufthansa a soumis une lettre d'intérêt pour la filiale Niki d'Air Berlin et d'autres actifs de la compagnie aérienne allemande en difficulté, a-t-on appris mercredi d'une source proche des discussions.

Air Berlin, déficitaire depuis plusieurs années, a déposé son bilan le 15 août après la décision de son grand actionnaire Etihad Airways de cesser tout soutien financier.

Le gouvernement allemand a alors accordé à la deuxième compagnie aérienne allemande un prêt relais de 150 millions d'euros pour qu'elle puisse poursuivre ses activités pendant trois mois. Depuis la compagnie suscite l'intérêt d'éventuels acquéreurs prêts à racheter tout ou partie de ses actifs, notamment ses créneaux de décollage et d'atterrissage dans les aéroports comme Düsseldorf dans la région la plus peuplée d'Allemagne.

Dans le cadre de son programme de restructuration annoncé avant le dépôt de bilan, Air Berlin a cédé à sa filiale Niki des liaisons vers des destinations touristiques en Espagne et en Grèce. Cette filiale basée en Autriche a été fondée par l'ancien pilote de Formule Un, Niki Lauda. Les analystes de Goodbody estiment qu'un rachat de Niki renforcerait la position de Lufthansa face à Ryanair sur ces liaisons.

Le groupe Lufthansa, en intégrant sa filiale à bas coût Eurowings, détient actuellement une part de marché d'environ 22,4% sur les liaisons Allemagne-Espagne, contre 16,4% pour Ryanair.

Un rachat de l'intégralité d'Air Berlin par Lufthansa est jugé peu probable et pourrait se heurter au veto des autorités de la concurrence, car les deux groupes contrôleraient par exemple en Allemagne environ 95% des liaisons domestiques.

Lufthansa a fait savoir mercredi en début de soirée qu'elle voulait reprendre une partie des actifs d'Air Berlin.

Selon des sources, Condor, la compagnie aérienne de Thomas Cook, Ryanair, EasyJet et TUI figurent parmi les parties intéressées par les actifs d'Air Berlin, dont la vente sera décidée par un comité des créanciers qui s'est réuni pour la première fois ce mercredi.

(Ilona Wissenbach, Victoria Bryan, Alexander Huebner et Klaus Lauer, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Copyright © 2017 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+308.30 % vs +1.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat