Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Fortum obtient 47% du capital d'Uniper, espère davantage

Marché : Fortum obtient 47% du capital d'Uniper, espère davantage

Marché : Fortum obtient 47% du capital d'Uniper, espère davantageMarché : Fortum obtient 47% du capital d'Uniper, espère davantage

HELSINKI (Reuters) - Le groupe finlandais de services collectifs Fortum n'a obtenu que 46,93% du capital de son concurrent allemand Uniper dans le cadre de son OPA, en plus de la part de 46,65% rachetée à E.ON, l'ex-maison mère d'Uniper.

Uniper a rejeté l'offre de Fortum l'an dernier, jugeant le prix proposé, de 22 euros par action, insuffisant et craignant un démantèlement de la société en cas de succès de l'offre.

Fortum a déclaré vendredi qu'il était satisfait du nombre d'actions reçues dans le cadre de l'offre qui prenait fin le 16 janvier, tout en ajoutant qu'il espérait en obtenir davantage.

"Nous avons atteint ce que nous visions au départ, mais évidemment nous espérons en obtenir plus", a déclaré à Reuters la porte-parole de Fortum, Ingela Ulfves.

"Nous n'allons pas relever notre offre comme nous l'avons déjà dit auparavant, elle est à un bon niveau", a-t-elle ajouté.

Les analystes sont sceptiques sur les chances que Fortum augmente sa participation dans Uniper sans relever son offre.

En septembre, le finlandais avait obtenu l'accord d'E.ON pour le rachat de ses parts puis lancé une offre d'achat de 8,05 milliards d'euros sur l'ensemble d'Uniper, conformément à la réglementation boursière allemande.

Le chiffre total, de 46,93% du capital, comprend essentiellement des 46,65% rachetés à E.ON, qui a obligé Fortum, selon la réglementation boursière allemande, de lancer une OPA.

Uniper estime que ce rapprochement n'a pas de logique stratégique car le groupe est très exposé aux centrales au gaz et au charbon, alors que Fortum est centré sur l'énergie propre.

"Nous apprécions que la grande majorité de nos actionnaires aient suivi notre conseil et n'aient pas accepté l'offre de Fortum", a dit le président du directoire d'Uniper, Klaus Schäfer, dans un communiqué. Le prix inchangé de l'offre (...) reste peu attractif et ne reflète pas la valeur d'Uniper."

Selon l'analyste de Handelsbanken, Karri Rinta, il faudrait trois quarts des votes pour que Fortum puisse consolider Uniper.

"Ils feraient mieux de laisser passer du temps et de ne pas se presser d'obtenir une plus grande part du capital, et voir ce qu'ils peuvent faire avec la participation actuelle", dit-elle.

Selon des sources, Fortum serait surtout intéressé par les actifs d'Uniper dans l'énergie hydroélectrique et l'énergie nucléaire et pourrait restructurer d'autres parties du groupe.

Fortum a démenti avoir de tels projets.

(Jussi Rosendahl, Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2018 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...