Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Deutsche Post fait mieux que prévu au deuxième trimestre, hausse du titre

Marché : Deutsche Post fait mieux que prévu au deuxième trimestre, hausse du titre

Marché : Le bénéfice de Deutsche Post DHL dépasse les attentes au deuxième trimestreMarché : Le bénéfice de Deutsche Post DHL dépasse les attentes au deuxième trimestre

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Post DHL a fait état mardi d'une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice opérationnel du deuxième trimestre, l'opérateur postal allemand ayant tiré parti de bonnes performances de sa division messagerie et de ses activités Express.

Le groupe a ainsi dégagé sur la période un résultat d'exploitation en hausse de près de 12%, à 841 millions d'euros, alors que les analystes financiers interrogés par Reuters avaient tablé en moyenne sur 823 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires a progressé de 4,4% au deuxième trimestre, à 14,8 milliards, contre un consensus de 15,02 milliards.

Pour l'ensemble de 2017, Deutsche Post a confirmé son objectif d'un bénéfice opérationnel autour de 3,75 milliards d'euros.

Vers 07h50 GMT, le titre gagne 1,64% à 34,71 euros à la Bourse de Francfort, signant la plus forte hausse du Dax, qui recule de 0,05% au même moment.

L'action de l'opérateur postal belge bpost, qui a publié lundi soir un bénéfice brut stable à 159,3 millions d'euros au titre son deuxième trimestre, recule en revanche de 4,78% à 22,3 euros, accusant l'une des plus fortes baisses du Stoxx 600.

Deutsche Post a par ailleurs dit observer un intérêt croissant pour ses petites camionnettes électriques de livraison, sur fond de scandale des émissions polluantes en Allemagne.

L'entreprise, qui conçoit et fabrique elle-même le "Streetscooter" pour livrer ses colis en ville, afin de limiter les émissions polluantes, a annoncé en juin un partenariat avec Ford, qui lui fournira un certain nombre d'éléments.

"Pour nous, c'est le bon moment de le vendre à d'autres entreprises", a déclaré à la presse Melanie Kreis, directrice financière du groupe.

"Nous discutons sans cesse avec différents acheteurs potentiels et les bruits relatifs à l'interdiction du diesel ont accéléré (ces discussions)", a-t-elle ajouté.

(Victoria Bryan, Benoit Van Overstraeten et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...