Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Coronavirus : Plus de 16 millions de cas aux Etats-Unis où la vaccination va débuter

samedi 12 décembre 2020 à 15h50
Marché : Coronavirus: La FDA autorise l'utilisation en urgence du vaccin de Pfizer et BioNtech

par Rich McKay

ATLANTA (Reuters) - Les Etats-Unis, où les livraisons de vaccins contre le COVID-19 devraient débuter dimanche, ont dépassé samedi les 16 millions de cas et approchent des 300.000 morts, selon un décompte effectué samedi par Reuters.

La Food and Drug Administration a autorisé vendredi soir l'utilisation en urgence du vaccin de Pfizer et BioNTech, et une campagne de vaccination d'une ampleur sans précédent va débuter dans les jours qui viennent.

"LA FDA APPROUVE LE VACCIN PFIZER POUR UNE UTILISATION D'URGENCE !!!", a tweeté Donald Trump. "Les premières doses seront administrées dans les vingt-quatre prochaines heures", dit-il dans une vidéo diffusée sur le même canal. Le délai sera toutefois un peu plus long, selon le général Gustave Perna, qui dirige l'opération Warp Speed, lancée pour accélérer la mise à disposition du vaccin.

Les premières expéditions auront lieu dimanche et 145 des sites à livrer le seront lundi, a-t-il annoncé samedi lors d'un point de presse.

Elles arriveront à destination des 636 autres lieux sélectionnés à l'échelle nationale mardi et mercredi, a précisé l'officier, ajoutant le nombre de doses disponibles augmenterait au fil des semaines.

Des millions d'Américains pourraient être vaccinés avant la fin du mois, à plus forte raison si le vaccin du laboratoire Moderna est lui aussi approuvé rapidement.

Les premiers concernés devraient être les membres du personnel de santé, qui font face à une nette aggravation de la situation sanitaire.

Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont signalé samedi 244.011 cas de COVID-19 supplémentaires - un record - et 3.013 nouveaux décès, ce qui porte le bilan des Etats-Unis à 294.535 morts.

Au cours de la semaine écoulé, 2.411 patients ont succombé chaque jour à la maladie, ce qui est sans précédent depuis son apparition au Etats-Unis. Vendredi, 107.684 personnes atteintes du COVID-19 étaient hospitalisées, ce qui est également un record.

Le vaccin de Pfizer et BioNtech a déjà été administré au Royaume-Uni. Il a aussi été approuvé au Canada, à Bahreïn et au Mexique.

Andrew Cuomo, gouverneur de l'Etat de New York, qui, comme plusieurs de ses homologues, avait promis de faire vérifier son innocuité avant d'autoriser son utilisation, a annoncé vendredi soir le feu vert des autorités sanitaires locales.

"Le vaccin, c'est l'arme qui met fin à la guerre", a-t-il lancé samedi à la presse, tout en jugeant que le retour à la normale n'aurait peut-être pas lieu avant juin.

(version française Camille Raynaud et Jean-Philippe Lefief)

Copyright © 2020 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+323.00 % vs +14.73 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat