Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Marché : Carrefour ralentit en France et en Chine mais résiste au Brésil

Marché : Carrefour ralentit en France et en Chine mais résiste au Brésil

Marché : Carrefour ralentit en France et en Chine mais résiste au BrésilMarché : Carrefour ralentit en France et en Chine mais résiste au Brésil

PARIS (Reuters) - Carrefour a ralenti la cadence au quatrième trimestre, avec un tassement de sa croissance en France et un nouveau décrochage en Chine, mais l'enseigne a résisté au Brésil.

Les ventes du deuxième distributeur mondial ont atteint 22,43 milliards d'euros (-0,8% en données publiées), un chiffre conforme aux 22,4 milliards attendus par les analystes.

Hors taux de change, essence et effets calendaires, la croissance a ralenti à 2,4% (après +4,2% au trimestre précédent), sur une base de comparaison cependant très élevée puisqu'elle avait atteint 4,1% au dernier trimestre 2014.

Le groupe a confirmé que son résultat opérationnel courant 2015 serait "en ligne" avec les 2,45 milliards attendus.

En France, pays qui représente 40% du chiffre d'affaires et où Carrefour signe un 12e trimestre consécutif de hausse, la croissance s'est tassée à 0,2% en comparable (+1,6% au troisième trimestre), avec un recul de 0,7% dans les hypermarchés (après +0,7%), impactés par une baisse de la fréquentation liée aux attentas de novembre à Paris et par une baisse des ventes de textiles pour cause de météo très clémente.

En Europe du sud, l'Espagne affiche encore une solide progression de 2,5% (après +4,6%) en comparable et l'Italie poursuit son redressement, voyant ses ventes grimper de 3,5% (après +5,9%), tandis que la Belgique (-0,4%) pâtit de la fermeture de magasins pendant plusieurs jours après les attentats de Paris.

Au Brésil, le groupe résiste avec une croissance restée solide (+8,5% après +7,4% en comparable), grâce à une faible exposition au segment non alimentaire, le plus touché par la récession, et aux performances d'Atacadao, son format de magasins de semi-gros.

La Chine (5% des ventes), qui reste le gros point noir du groupe, poursuit son décrochage (-15,7% après -11,2% en comparable), un recul jugé préoccupant par les analystes.

(Pascale Denis, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...