Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Carlyle prépare une entrée en Bourse d'Atotech

mardi 14 août 2018 à 13h36
Marché : Carlyle prépare une entrée en Bourse d'Atotech

par Arno Schuetze

FRANCFORT (Reuters) - Le groupe de capital-investissement Carlyle a entamé des préparatifs en vue d'une introduction en Bourse (IPO) du chimiste allemand Atotech, ancienne filiale de Total, qui pourrait être valorisé autour de cinq milliards de dollars (4,3 milliards d'euros), selon des sources proches du dossier.

Carlyle a sollicité des banques d'investissement pour la conseiller sur cette IPO, prévue pour l'année prochaine à New York, ont précisé deux sources. Une autre source a indiqué qu'une cotation en Allemagne était également envisagée.

Carlyle n'a pas souhaité faire de commentaires.

Atotech, qui fournit des procédés chimiques de spécialités, ainsi que des équipements pour la fabrication de circuits imprimés et de semi-conducteurs, a réalisé un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 329 millions de dollars, sur un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de dollars l'an dernier.

La société a été rachetée à Total par Carlyle en 2016 pour une valeur d'entreprise de 3,2 milliards de dollars, soit 12 fois le résultat brut d'exploitation.

Selon deux sources, le fonds d'investissement américain vise sans doute une valorisation représentant 13 à 14 fois le résultat brut d'exploitation qui pourrait atteindre 400 millions de dollars, soit environ cinq milliards de dollars.

Les concurrents d'Atotech cotés aux Etats-Unis comme Cabot Microelectronics, Entegris, Quaker Chemical et Versum Materials se traitent à entre 11 et 15 fois leur bénéfice d'exploitation attendu.

"Pour Carlyle, il s'agit d'engranger de l'argent et de profiter d'une fenêtre de tir avant une éventuelle correction des marchés boursiers", a dit l'une des sources, ajoutant que l'opération pourrait avoir lieu au deuxième trimestre de l'an dernier, sur la base des résultats 2018.

Atotech a accru cette année sa dette de 500 millions de dollars afin de verser à ses propriétaires un dividende spécial du même montant.

Si une IPO est considérée comme l'opération la plus probable, Carlyle n'exclut pas, selon les sources, d'examiner d'éventuelles offres issues de groupes chimiques ou d'autres investisseurs.

Atochem, issu de la fusion en 1993 d'Elf Atochem M&T Harshaw avec la division de galvanoplastie de Schering (groupe Bayer), emploie plus de 4.000 personnes.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Copyright © 2018 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.10 % vs +36.70 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat