Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Areva a livré des barres de combustible défectueuses

Marché : Areva a livré des barres de combustible défectueuses

Marché : Areva a livré des barres de combustible défectueusesMarché : Areva a livré des barres de combustible défectueuses

PARIS/ZURICH (Reuters) - Areva a fourni à des centrales nucléaires des barres de combustible présentant des défauts de fabrication mais le groupe français a assuré vendredi que cela ne posait aucun risque.

Des médias suisses rapportent cependant que la centrale de Leibstadt, dans le nord de la Suisse, va devoir rester fermée plus longtemps que prévu en raison de problèmes avec ces barres.

Dans un communiqué, Areva dit qu'après la découverte d'une barre de combustible présentant une fuite dans son usine de fabrication de tubes à Paimboeuf, en Loire-Atlantique, des tests ont montré que des barres qui auraient dû être refusées ont été fournies à des compagnies électriques.

Les barres déjà chargées dans les réacteurs peuvent continuer à être utilisées sans mettre en péril la sécurité de la centrale et aucune d'entre elles n'a provoqué de fuite, souligne le groupe français.

Un porte-parole d'Areva a dit que les clients concernés avaient été informés mais il s'est abrité derrière le secret industriel pour refuser de les nommer.

Il a notamment refusé de dire si EDF, principal client d'Areva, avait reçu des barres de combustible présentant ce défaut.

La centrale de Leibstadt, construite en 1984, est le principal fournisseur d'électricité en Suisse, où elle alimente deux millions de foyers.

Une porte-parole du site a dit que l'exploitant avait été informé par un fournisseur, qu'elle a refusé de désigner, d'un problème avec 16 nouvelles barres de combustible. Ce fournisseur a ensuite fait savoir que six barres déjà installées étaient aussi défectueuses.

"Les barres qui étaient déjà installées n'ont entraîné aucun problème mais nous les avons retirées par précaution. Il n'y a eu aucun problème de sécurité", a dit cette porte-parole.

L'inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) en Suisse a été informée et la centrale, qui devait rouvrir le 7 novembre après une révision de routine, restera finalement fermée jusque fin décembre, rapportent les médias suisses.

(Geert de Clercq à Paris et John Revill à Zurich; Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...