Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Allemagne/Coronavirus : Surdoses et rupture de la chaîne du froid, la campagne de vaccination retardée

lundi 28 décembre 2020 à 19h54
Marché : Allemagne/Coronavirus: Surdoses et rupture de la chaîne du froid, la campagne de vaccinatio

par Arno Schuetze et Michael Nienaber

FRANCFORT/BERLIN (Reuters) - La campagne de vaccination allemande contre le coronavirus a été assombrie par plusieurs surdoses administrées dans le Nord et des problèmes d'acheminement dans le sud qui ont entraîné le renvoi de 1.000 doses.

Certains districts de Bavière ont déclaré lundi qu'ils n'utiliseraient pas les vaccins développés par Pfizer et BioNTech reçus au cours du week-end, craignant une rupture de la chaîne lors de leur transport dans des glacières grand public, a déclaré un porte-parole de l'arrondissement de Lichtenfels.

Le vaccin, qui repose sur l'ARN messager, doit être stocké à très basses températures d'environ -70 degrés Celsius, avant d'être expédié vers les centres de distribution dans des boîtes réfrigérantes spécialement conçues et remplies de glace sèche.

Une fois arrivé, le vaccin doit être conservé entre 2 et 8 degrés Celsius pour rester efficace jusqu'à cinq jours. Les glacières conçues par Pfizer sont équipées de trackers GPS afin que les entreprises puissent faire face à d'éventuels problèmes de stockage en cours de route.

Alors que BioNTech se charge du transport vers les centres de congélation, les autorités locales sont chargées de fournir un transport sûr et réfrigéré vers les différents centres de vaccination.

Les vaccins sont arrivés samedi à Lichtenfels et dans six autres districts du nord de la Bavière dans des glacières du type de celles utilisées pour les pique-niques ou le camping. Les capteurs qui enregistrent la température ont décelé dans certains cas des niveaux allant jusqu'à 15 degrés Celsius.

Après avoir consulté le ministère bavarois de la Santé, les districts ont décidé de ne pas utiliser les 1.000 doses prévues pour être utilisés à Lichtenfels ainsi qu'à Cobourg, Kronach, Kulmbach, Hof, Bayreuth et Wunsiedel, également dans le nord de la Bavière, a déclaré le porte-parole de Lichtenfels.

Ailleurs en Allemagne, dans l'arrondissement de Poméranie-Occidentale-Rügen, les autorités ont déclaré que huit membres du personnel d'une maison de retraite de Stralsund avaient reçu dimanche cinq fois la dose recommandée du vaccin BioNTech/Pfizer.

Quatre d'entre eux sont allés à l'hôpital pour observation après avoir développé des symptômes de type grippal.

"Je regrette profondément l'incident. Ce cas particulier est dû à des erreurs individuelles. J'espère que toutes les personnes concernées ne subiront pas d'effets secondaires graves", a déclaré l'administrateur du district, Stefan Kerth.

Les autorités de Poméranie-Occidentale-Rügen ont rappelé les déclarations précédentes de BioNTech selon lesquelles des doses plus importantes ont été testées dans le cadre de l'étude de phase I sans conséquences graves.

Selon la notice du vaccin, a rappelé BioNTech, il est recommandé de surveiller les fonctions vitales et d'appliquer un éventuel traitement symptomatique en cas de surdosage.

(Version française Kate Entringer)

Copyright © 2020 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+320.30 % vs +18.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat