Bourse > Actualités > Informations sociétés > Ahold Delhaize : Le titre baisse après les résultats trimestriels

Ahold Delhaize : Le titre baisse après les résultats trimestriels

tradingsat

(Reuters) - Ahold Delhaize a annoncé mercredi une progression de 68,2% de son bénéfice net du deuxième trimestre, le distributeur belgo-néerlandais ayant tiré parti d'une solide croissance de ses ventes aux Pays-Bas et d'une amélioration de ses performances aux Etats-Unis.

Malgré la hausse de ce bénéfice, plus prononcée que ce qu'avaient anticipé les analystes financiers, le titre Ahold Delhaize cédait 2,06% à 17,34 euros à 08h50 GMT, la plus forte baisse de la Bourse d'Amsterdam, qui cédait alros 0,51%, et l'un des reculs les plus marqués de l'indice EuroStoxx 50, en repli de 1,03%.

Cela porte à plus de 13% le recul accusé depuis le début de l'année par Ahold Delhaize, né en juillet 2016 de la fusion entre le néerlandais Ahold et le belge Delhaize, contre -2,6% pour l'indice regroupant les valeurs européennes de la distribution sur la période.

Le bénéfice net est ressorti à 355 millions sur le deuxième trimestre et le chiffre d'affaires à 16,1 milliards, soit une progression ajustée de 3,4%.

Ahold Delhaize a confirmé viser 220 millions d'euros de synergies cette année, un objectif qui comprend les 20 millions déjà réalisés en 2016. Le groupe se dit également déterminé à atteindre son objectif de synergies nettes de 500 millions d'euros d'ici 2019.

Le distributeur, qui tire plus de la moitié de son chiffre d'affaires de ses enseignes aux Etats-Unis, a également réitéré son ambition de dégager cette année un flux de trésorerie de 1,6 milliard d'euros en 2017.

"VENTS CONTRAIRES" AUX ETATS-UNIS

"Nous abordons le second semestre avec confiance et nous anticipons une marge opérationnelle courante pour 2017 à peu près similaire à celle du premier semestre", déclare dans un communiqué Dick Boer, directeur général du groupe.

Cette marge s'est établie à 3,9% sur les six premiers mois de l'année, contre 3,6% sur la même période l'an dernier.

Aux Etats-Unis, où le groupe exploite notamment les enseignes Stop & Shop et Giant, les marges opérationnelles courantes d'Ahold et de Delhaize ont chacune augmenté de 0,4 points de base, à 4,0% et 3,8% respectivement.

Aux Pays-Bas, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 5,6% en données pro forma et le résultat opérationnel a progressé de 4,2%, la marge étant inchangée à 5,1%.

En revanche, en Belgique, les ventes sont restées stables, le bénéfice opérationnel a reculé de 13,5% et la marge a perdu 0,4 points de base à 2,5%.

"La Belgique continue de décevoir, notamment les magasins détenus en propre", notent les analystes de KBC dans une note, tout en saluant la bonne qualité des résultats Globaux du groupe.

De son côté, Kepler Cheuvreux évoque des "vents contraires" aux Etats-Unis en expliquant qu'"avec l'avertissement sur résultats de Kroger et l'acquisition de Wholefoods par Amazon, Ahold évolue vers un scénario d'investissement à moyen terme".

Ahold Delhaize a précisé anticiper un chiffre d'affaires généré par le commerce en ligne de près de trois milliards d'euros cette année, ajoutant que cela le mettait en bonne position pour atteindre son objectif d'un total proche de cinq milliards d'ici 2020.

(Bart Meijer, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...