Bourse > Actualités > Informations sociétés > Linde : Pas de réaction positive aux comptes 2012

Linde : Pas de réaction positive aux comptes 2012

tradingsat

(CercleFinance.com) - Linde a terminé son exercice 2012 sur un bénéfice net attribuable à ses actionnaires de 1,25 milliard d'euros (7,03 euros par action), en hausse de 6,5% sur un an. Le groupe a confirmé ses objectifs au titre de 2013 et en a fixé de nouveaux à horizons 2016. Cependant, alors que l'indice boursier allemand gagne 0,4% ce matin, l'action Linde qui en fait partie recule de 0,4% à 140 euros.

Le dividende 2012 qui sera proposé à l'AG du 29 mai sera relevé de 8% à 2,70 euros.

En 2012, les ventes du géant allemand des gaz industriels et médicaux ont atteint 15,3 milliards d'euros, soit une hausse publiée de 10,8% ramenée à 6,4% hors effets de changes. Sur ce total, les ventes consolidées de l'américain Lincare, acquis l'an dernier, représentent 630 millions d'euros.

Les ventes de Linde étaient précisément de 15.280 millions d'euros en 2012, à comparer avec 15.326 millions pour celles de son concurrent français Air Liquide.

La principale division Gaz affiche un CA de 12,6 milliards d'euros, en hausse publiée de 13,8% (avec Lincare). En termes organiques, la progression est de 3,8%.

Ce que Linde appelle son résultat opérationnel, mais qui correspond effectivement à l'excédent brut d'exploitation (EBITDA, en anglais) a crû de 10% à 3,5 milliards d'euros, d'où une marge en légère baisse de 0,2 point de pourcentage à 23,1%.

Le bénéfice avant impôts (EBT, en anglais) a augmenté de 4,2% à 1,7 milliard d'euros.

La rentabilité des capitaux investis a certes reculé de 13 à 11,5%, ce que le groupe attribue à des dépréciations d'actifs acquis en 2012. Linde ajoute que nombre de sites industriels de grande dimension sont en cours de construction et ne contribuent donc pas encore aux profits.

Le directeur général du groupe, Wolfgang Reitzle, s'est félicité que le groupe ait réussi à bien terminer une année caractérisée par une dégradation des conditions économiques. 'L'acquisition de Lincare (groupe américain spécialisée dans les gaz médicaux, historiquement filiale de Linde d'ailleurs, ndlr) a renforcé la stabilité du groupe', a-t-il précisé.

En guise de perspectives pour 2013, 'bien qu'il semble peu probable que les conditions (économiques) s'améliorent', a déclaré Wolfgang Reitzle, 'nous nous en tenons à nos objectifs'. Cette année, Linde devrait donc accroître ses ventes et son 'résultat d'exploitation' maison (donc son EBITDA) à 'au moins quatre milliards d'euros'.

Des économies sont également à l'ordre du jour, le but étant de réduire la base de coûts de 750 à 900 millions de 2013 à 2016.

Linde ajoute des objectifs à moyen terme : ce même 'résultat d'exploitation' (donc l'EBITDA) est attendu à au moins cinq milliards d'euros en 2016, année où le retour sur capitaux investis devrait se situer autour de 14%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI