Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Les ténors du gouvernement allemand divisés sur une aide à opel

dimanche 15 novembre 2009 à 19h35
Les ténors du gouvernement allemand divisés sur une aide à opel

BERLIN (Reuters) - Les ténors du gouvernement allemand ont envoyé des signaux différents ce week-end sur la question d'une aide publique à apporter au constructeur automobile Opel.

Le ministre de l'Economie Rainer Brüderle a déclaré dans une interview au journal dominical Bild am Sonntag s'attendre à ce que la maison mère d'Opel, General Motors, supporte l'entier fardeau d'une restructuration d'Opel.

"Il est de la responsabilité de la maison mère, GM, de venir à bout des problèmes de sa filiale Opel", a dit Brüderle, qui appartient au FDP (Libéraux).

Il n'a pas exclu que les quatre Länder allemands où Opel dispose d'usines puissent apporter leur propre aide, mais a dit ne pas attendre de GM qu'il vienne réclamer des fonds fédéraux à Berlin.

Ses propos semblent en contradiction avec ceux de son collègue aux Finances, Wolfgang Schäuble, membre de la CDU (chrétiens-démocrates, parti de la chancelière Angela Merkel), lequel à dit à l'hebdomadaire Wirtschaftswoche que le gouvernement ne pouvait pas refuser de fournir une aide maintenant que GM a décidé de conserver Opel.

Berlin avait promis d'accorder 4,5 milliards d'euros dans le cadre de la reprise d'Opel par le fabricant canadien de pièces détachées pour automobiles Magna. Mais GM est revenu ce mois-ci sur son choix de se séparer d'Opel et a préféré conserver sa filiale plutôt que de vendre une part majoritaire aux Canadiens.

Noah Barkin, version française Eric Faye

Copyright © 2009 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +42.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat