Bourse > Actualités > Informations sociétés > Les restructurations pèseront sur les marges

Les restructurations pèseront sur les marges

tradingsat

(CercleFinance.com) - Beiersdorf indique qu'en 2010, il a dégagé un résultat net après impôt et hors éléments exceptionnels en hausse de 11,8% à de 425 millions d'euros, ou 1,84 euro par action. Le dividende proposé sera maintenu à 0,70 euro. Cette année, le groupe allemand table sur des ventes stables et une baisse des marges, en raison notamment des restructurations en cours.

L'an dernier, le chiffre d'affaires a atteint 6.194 millions d'euros, soit une hausse brute de 7,8% ramené à 3,1% en termes organiques.

Le résultat d'exploitation de Beiersdorf hors exceptionnels a augmenté de 19,1% à 699 millions, faisant ressortir une marge correspondante de 11,3% contre 10,2% en 2009.

Dans la branche dite 'Consumer', soit principalement les produits cosmétiques organisés autour de la marque Nivea, les ventes ont atteint 5.321 millions d'euros mais leur croissance organique est limitée à 1,6%. La branche Adhésifs Tesa, avec 873 millions d'euros de facturations, affiche un rebond de 13,3%.

Mais si les marges des deux branches étaient respectivement de 11,1% et de 3,9% en 2009, elles étaient à l'inverse de 9,1% et de 11,4% en 2010. La rentabilité du 'Consumer' a donc baissé l'an dernier.

Le PDG du groupe, Thomas Quaas, indique que Beiersdorf se concentrera en 2011 sur les mesures et les investissements annoncés en décembre dernier.

En décembre, le groupe avait annoncé des mesures et des investissements concentrés sur les cosmétiques, ce qui devait comprendre une revue des gammes de produits et des implantations géographiques. Il devait en résulter, selon les chiffres alors communiqués, 270 millions d'euros d'investissements supplémentaires d'ici 2012, dont 120 millions environ devaient probablement impacter les comptes 2010.

“Dans ce cadre, Beiersdorf va investir un montant à deux chiffres durant l'année du centenaire de la marque [Nivea, soit cette année, NDLR], ce qui la renforcera”, vient d'ajouter le PDG.

En guise de perspectives pour 2011, le groupe table sur des ventes stables en raison des restructurations en cours, le retour de la croissance étant attendu pour 2012. La marge opérationnelle ne devrait pas pouvoir se maintenir à son niveau de 2010, avant de se reprendre l'année suivante, pour l'activité Consumer comme pour l'ensemble du groupe. Les tendances devraient s'avérer plus positives chez Tesa.

Chez Aurel BGC et attendant la réunion de cet après-midi, on estime que 'les incertitudes sur l'exécution de ce plan et sur la capacité de Nivea de regagner les parts de marché perdues justifient notre opinion' conseillant de vendre la valeur, avec un objectif de 38 euros, soit environ cinq euros de mois que le cours actuel.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI