Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Intel veut réintroduire à Wall Street le spécialiste de la conduite autonome Mobileye

mardi 7 décembre 2021 à 16h29
Mobileye vise plus de 50 milliards de valorisation pour son introduction

(BFM Bourse) - Société d'origine israélienne acquise par Intel en 2017 pour 15 milliards de dollars, Mobileye s'apprête à faire son retour à Wall Street par la grande porte. Sa maison-mère, géant mondial des semi-conducteurs, vise en effet quelque 50 milliards de dollars pour sa filiale dont il compte rester actionnaire majoritaire.

Parti pour mieux revenir, Mobileye pourrait être l'une des plus grosses introductions en Bourse de l'année 2022 à Wall Street, après être déjà brièvement passé par la case New York Stock Exchange entre août 2014 et mars 2017, date du rachat du groupe israélien par Intel.

Le mastodonte américain des semi-conducteurs -et n°1 mondial du secteur en termes de revenus devant Samsung et SMCP- a en effet annoncé qu'il comptait coter sa filiale spécialisée dans les technologies de conduite autonome à la mi-2022. Dans un communiqué publié lundi soir, Intel a précisé qu'il resterait actionnaire majoritaire de Mobileye et que les deux entreprises continueraient de collaborer étroitement. L'équipe dirigeante de Mobileye doit également rester en poste.

Selon des informations du Wall Street Journal, l'opération dont on ne connaît pas encore les détails pourrait valoriser la start-up plus de 50 milliards de dollars. Un chiffre à faire pâlir d'envie nos fleurons tricolores des systèmes de conduite autonome, notamment Navya, actuellement valorisé moins de 80 millions d'euros.

Caméras, logiciels et puces informatiques

Acquis en 2017 par Intel pour un peu plus de 15 milliards de dollars, Mobileye produit des systèmes avancés d'aide à la conduite ainsi que des systèmes de conduite autonome, dont des caméras, des logiciels et des puces informatiques.

La technologie développée par la la société est basée sur l'utilisation de systèmes de vision optique avec des algorithmes de détection de mouvement fonctionnant sur un accélérateur matériel personnalisé, la puce EyeQ, contrairement à de nombreux autres systèmes concurrents qui utilisent principalement la télédétection par laser, ou "lidar", technologie sur laquelle travaille également Mobileye depuis l'an dernier. Le pionnier israélien, créé en 1999, a conclu des partenariats avec de nombreux constructeurs automobiles de premier plan (BMW, Audi, Volkswage, GM, Renault-Nissan), qui utilisent cette technologie pour leurs systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS).

Partenariats avec STMicro et Valeo

Mobileye a par ailleurs noué des partenariats avec des équipementiers français de premier plan, notamment avec STMicro dès 2005. Le spécialiste franco-italien des semi-conducteurs a notamment conçu le boîtier protégeant le EyeQ5 ainsi que les interfaces mémoire. Valeo collabore également avec la start-up israélienne depuis 2015 sur la sécurité active et la voiture autonome.

L'entreprise avait par ailleurs signé un partenariat avec Tesla pour son système Autopilot, mais Mobileye a mis un terme à celui-ci en 2016, citant des préoccupations liées à la sécurité.

Entre juillet et septembre, ses revenus se sont établis à 326 millions de dollars, en hausse de 39% par rapport à 2020. En hausse de près de 10% dans les échanges avant-Bourse, le titre Intel se contente d'un gain de 3,7% à 52,89 dollars vers 16h20, dans un marché new-yorkais où le compartiment technologique s'offre un rebond très prononcé (+2,8% pour le Nasdaq).

(avec AFP)

Q. S. - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.60 % vs +43.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat