Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Genomic Vision : 'pas une biotech comme les autres'

Genomic Vision : 'pas une biotech comme les autres'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aaron Bensimon, fondateur et Président du directoire de Genomic Vision, société de biotechnologies spécialisée dans le développement de tests de diagnostic de maladies génétiques et de cancers, reposant sur le procédé du peignage moléculaire de l'ADN, a réuni la presse ce jeudi, dans le cadre du lancement de l'introduction en Bourse, sur Euronext à Paris, compartiment C.

La direction souhaite lever environ 20 millions d'euros, pouvant être porté à un maximum d'environ 26,4 millions d'euros. Depuis la création du groupe en 2006, 30 millions d'euros ont étéinvestis, dont un tiers dans la R&D.

Genomic Vision, comptant 35 collaborateurs et disposant de 130 brevets, développe une technologie propriétaire et cliniquement validée, celle du peignage moléculaire.

'Elle permet d'obtenir une vision panoramique de l'ADN pour détecter les variations structurales, améliorant considérablement le diagnostic et le pronostic cliniques', a souligné Aaron Bensimon.

Tout d'abord, interviennent l'extraction et l'étirement de molécules individuelles d'ADN, puis l'application du code morse au génome pour une interprétation diagnostique précise.
La technologie repose sur une plateforme, mise à disposition, et des produits associés (kits, lamelles, réservoirs, sondes).

Genomic Vision a lancé la commercialisation indépendante du premier test en Europe et avec Quest Diagnostics aux Etats-Unis en 2013, dans l'indication de la dystrophie musculaire.

La société a noué une alliance stratégique avec Quest Diagnostics en novembre 2010. Elle porte sur le financement R&D, une licence commerciale et l'investissement en capital. 'Quest Diagnostics a pris une participation de 21,3% dans le capital de Genomic Vision et dispose d'un siège au conseil de surveillance', a précisé Aaron Bensimon.

Des tests de prédisposition au cancer du sein et au cancer colorectal seront quant à eux commercialisés en 2015. Devrait suivre en 2017 un test lié au cancer du col de l'utérus.

La société opère sur un marché de tests oncogénétiques de plusieurs milliards d'euros et en forte croissance. Ils permettent d'identifier les patients à haut risque afin de prendre des mesures préventives appropriées.
Aaron Bensimon a mis en lumière les besoins des patients et médecins non satisfaits, plus particulièrement en Europe.

Selon le fondateur de Genomic Vision, la population prendrait conscience, petit à petit, de la nécessité du dépistage, arguant même d'un 'effet Angelina Jolie'.

L'actrice a révélé sa mastectomie (ablation du sein) préventive, déclenchant un véritable débat public sur l'intérêt de connaître son exposition à certaines maladies.

Ainsi, on assisterait à une hausse des demandes en tests génétiques car les femmes sont désormais de plus en plus informées qu'elles peuvent connaître leur risque héréditaire de développer un cancer du sein.

Commentant les comptes des derniers exercices, Erwan Martin, directeur administratif et financier de Genomic Vision, a assuré que la société 'n'est pas une biotech comme les autres'.

Ainsi, elle a 'des revenus significatifs d'environ quatre millions d'euros par an, résultant de la collaboration avec Quest Diagnostics, du crédit d'impôt recherche et de la vente de produits en France'.

D'autre part, 'le niveau de trésorerie de plus de trois millions d'euros à fin décembre 2013 procure une bonne visibilité financière'.

Erwan Martin promet par ailleurs un newsflow soutenu avec le prochain lancement de produits qui pourraient selon lui devenir des 'blockbusters'.

Il a souligné que les fonds levés via l'introduction en bourse sont destinés à fournir à la société des moyens supplémentaires pour financer ses opérations.

Ils couvriront pour partie le développement des ventes en Europe, notamment les charges liées à la constitution d'une équipe technico-commerciale et à la mise à disposition des clients de plateformes de peignage moléculaire, également les projets en cours d'amélioration de la plateforme technologique (industrialisation du nouveau scanner à haut-débit, algorithmes d'analyse des images, etc.) en vue de réduire le temps d'analyse et de revue des résultats, et l'effort de R&D nécessaire au développement de nouveaux produits.

La diffusion des actions offertes sera réalisée dans le cadre d'une offre globale, comprenant une offre au public en France sous forme d'une offre à prix ouvert, principalement destinée aux personnes physiques, et un placement global en France et dans certains pays, à l'exception notamment des Etats-Unis.

La fourchette indicative de prix se situe entre 13,5 euros et 16,5 euros par action.

La taille initiale de l'offre s'élève à 1.333.333 actions nouvelles à émettre soit environ 20 millions d'euros (sur la base du point médian de la fourchette indicative de prix de l'offre) sous la forme d'une augmentation de capital.

La clause d'extension porte sur un maximum de 199.999 actions nouvelles, soit environ trois millions d'euros (sur la base du point médian de la fourchette indicative de prix de l'offre).

L'option de surallocation concerne un maximum de 229.999 actions nouvelles, soit environ 3,4 millions d'euros (sur la base du point médian de la fourchette indicative de prix de l'offre).

Cette option de surallocation pourra être exercée en une seule fois à tout moment, en tout ou en partie, jusqu'au 30 avril 2014.

A l'occasion de cette introduction en bourse, Quest Diagnostics Ventures et Vesalius Biocapital Holdings, actionnaires historiques de la société à hauteur de respectivement 21,32% et 56,35% du capital, se sont engagés à participer à l'augmentation de capital pour un montant de respectivement un million d'euros et deux millions d'euros.

La clôture de l'offre à prix ouvert est prévue le 31 mars prochain et celle du placement global le 1er avril 2014 à 12h00.

Le 2 avril, interviendra le début des négociations des actions de la société sur le marché réglementé d'Euronext à Paris sous la forme de promesses d'actions (jusqu'au 4 avril 2014 inclus, date à laquelle s'effectuera le règlement-livraison de l'OPO et du placement global).

Le 7 avril 2014, débuteront les négociations des actions Genomic Vision sur le marché réglementé d'Euronext à Paris.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...