Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

General motors confirme préparer son retour en bourse

jeudi 5 août 2010 à 21h00
General motors confirme préparer son retour en bourse

par David Bailey et Bernie Woodall

TRAVERSE CITY, Michigan (Reuters) - General Motors a commencé à travailler aux formalités devant lui permettre de lancer une introduction en Bourse, qui pourrait être la plus grosse jamais réalisée sur le marché américain, a déclaré son directeur général, Ed Whitacre.

C'est la première fois que le constructeur automobile américain confirme préparer son retour sur le marché boursier, qui permettrait à l'Etat de réduire sa participation de 61% un peu plus d'un an après la sortie du groupe du dépôt de bilan et l'injection dans ses caisses de 50 milliards de dollars (38 milliards d'euros) d'argent public.

Ed Whitacre, qui participait jeudi à une manifestation publique organisée par le Center for Automotive Research, a également déclaré que GM présenterait la semaine prochaine des résultats trimestriels qui montreront, a-t-il assuré, que le groupe dégage des bénéfices malgré la lenteur de la reprise de l'économie américaine.

"Nous travaillons sur un S-1", a-t-il dit en référence au nom du document d'enregistrement requis par la Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité des marchés financiers américains, en vue d'une offre publique de vente (IPO).

"C'est un document très volumineux. Nous avons commencé à y travailler (...). Je ne sais pas quand nous pourrons l'envoyer parce qu'il y a encore beaucoup à faire."

Il a précisé que le document ne serait pas prêt avant deux semaines au moins.

Des sources informées du déroulement du projet ont déclaré à Reuters que GM prévoyait initialement d'achever mi-août les formalités initiales en vue d'une IPO.

EN FINIR AVEC "GOVERNMENT MOTORS"

Ed Whitacre a dit s'attendre à ce que l'introduction en Bourse permette à l'Etat fédéral de ramener sa participation sous le seuil de 50%, et donc à GM de se débarrasser du surnom "Government Motors" dont il est régulièrement affublé depuis son sauvetage par l'argent du contribuable.

"Nous voulons que l'Etat sorte, point à la ligne. Nous ne voulons pas qu'on nous connaisse comme Government Motors", a-t-il déclaré.

Un retour en Bourse réussi de GM avant les élections de mi-mandat en novembre permettrait aussi à l'administration du président Barack Obama d'affirmer que son intervention sans précédent dans le secteur automobile l'an dernier a été couronnée de succès.

Barack Obama a visité jeudi un site industriel de Ford à Chicago, sa deuxième visite dans une usine automobile en moins de deux semaines.

Ed Whitacre a assuré que le calendrier électoral américain ne jouait aucun rôle dans le projet de retour en Bourse, ajoutant que le groupe devait convaincre les investisseurs qu'il avait tourné la page de sa restructuration.

"Ce n'est lié à aucune élection ou quoi que ce soit de ce genre, vraiment. Nous voulons simplement faire les choses correctement", a-t-il dit.

Il a ajouté que les résultats trimestriels de GM devraient être accueillis favorablement par les investisseurs et les créanciers bancaires du groupe.

GM n'a pas précisé quel jour de la semaine prochaine il publierait ses comptes du deuxième trimestre.

"Ce sera bon. Ce sera impressionnant", a dit Ed Whitacre.

Nicolas Delame et Marc Angrand pour le service français, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs +0.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat