Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Gdf suez décidera de son orientation nucléaire avant début 2009

vendredi 4 juillet 2008 à 12h51
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - GDF Suez arrêtera ses choix en matière de développement nucléaire en France début 2009 au plus tard, indique vendredi Suez, au lendemain de l'annonce par le président Nicolas Sarkozy de la construction d'un deuxième réacteur de type EPR dans l'Hexagone.

"Dans l'hypothèse où GDF Suez déciderait d'être candidat à la construction et l'exploitation de ce deuxième EPR en France, le nouveau groupe le ferait en coopération avec des partenaires électriciens français et/ou internationaux ainsi qu'avec des industriels électro-intensifs intéressés", précise Suez dans un communiqué.

Le groupe, dont la fusion avec Gaz de France doit intervenir le 22 juillet, souligne également que ses équipes "travaillent depuis plusieurs mois sur les différentes options et ont renforcé à cet effet les échanges et la coopération avec Areva".

"Le conseil d'administration du nouveau groupe GDF Suez arrêtera ses choix en matière de développements nucléaires en France, conformément au calendrier annoncé par le président de la République, soit au début de 2009 au plus tard."

Selon une source proche du dossier interrogée la veille par Reuters, "Suez estime que la recrudescence des besoins et de la demande va nécessiter la construction d'un voire deux EPR supplémentaires en France".

Nicolas Sarkozy a confirmé jeudi sa décision de mettre en chantier un deuxième réacteur nucléaire de type EPR en France, dont les travaux pourraient commencer en 2011.

Interrogé sur les échéances de ce nouveau chantier, il a précisé que la décision d'implantation de cette nouvelle centrale devrait être prise "d'ici à début 2009".

La construction du réacteur de Flamanville, dénoncée par les anti-nucléaires, a démarré fin 2007 sous la direction d'EDF. La centrale doit être mise en service en 2012.

EDF s'est pour sa part dit prêt à construire un deuxième EPR en France. Le groupe dispose "de sites potentiels d'implantation, des compétences reconnues de ses salariés et de l'expérience nécessaire" avec la construction de l'EPR de Flamanville, a fait valoir jeudi une porte-parole de l'opérateur historique.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat